BFMTV

Le succès des conciergeries de proximité à Paris

Les conciergeries privées connaissent un joli succès et se substituent aux gardiens d'immeubles, de moins en moins nombreux à Paris. Un service de proximité qui facilite la vie et fait gagner du temps à ses utilisateurs.

Du relevé de courrier au passage au pressing, ces nouvelles conciergeries s'occupent de toutes les petites tâches au quotidien, comme l'aurait fait un gardien d'immeuble. Un service payant mais qui séduit.

"Ca me rend beaucoup de services de pressing, de dépôt de courrier, ménage, tout un tas de choses qui facilitent la vie, ça fait le rôle de gardien, c'est très pratique", explique à BFM Paris ce client de la Conciergerie les 3 clés à Issy-les-Moulineaux. 

Avec la disparition progressive des gardiens d'immeubles, Olivier Bigarnet, co-gérant de cette conciergerie de proximité voit apparaître des clients demandeurs de davantage de services.

"Les gens ont des journées très longues, ils nous demandent d'être présents sur un temps de plus en plus large. Ils nous sollicitent pour mettre en place de nouveaux services auxquels nous, on n'avait pas forcément pensé au départ", explique-t-il.

Sa conciergerie propose une quinzaine de service et pourrait encore se développer. "On est quatre pour faire vivre la boutique, si on arrive à mettre en place tout ce qui est pertinent dans le quartier, on tournerait facilement à dix", estime Olivier Bigarnet. 

Des kiosques pour rendre service

Ce genre de conciergeries se démocratise jusqu'au coeur de Paris avec le kiosque Lulu dans ma rue. Derrière son comptoir situé métro Saint-Paul dans le 4e arrondissement, le concierge répond aux demandes des Parisiens. Il peut notamment mettre en relation des habitants à la recherche de services et d'autres capables de les effectuer. Moyennant une petite somme, 10 euros pour trente minutes par exemple, on peut ainsi demander de l'aide pour venir monter un meuble en kit ou effectuer du petit bricolage. Des services qui peuvent donner droit à une exonération d'impôt. 

Le concept de Lulu dans ma rue séduit, au point qu'en un peu plus d'un an, les demandes de prestations ont été multipliées par dix. Un succès appuyé par le Conseil de Paris, qui a décidé d'étendre à cinq autres arrondissements ces kiosques, d'ici l'été. A commencer par le 14e arrondissement, dans lequel un nouveau comptoir Lulu dans ma rue doit ouvrir dans les prochains jours. 

C. B avec Jeanne Daudet