BFMTV

 Le débat sur la chasse rouvert après le record d'accidents mortels en une saison

A partir de l'année prochaine, les chasseurs devront suivre une formation tous les dix ans. Une mesure jugée insuffisante par les associations.

Après un accident mortel portant à huit le nombre de personnes tuées lors de la saison de chasse 2019-2020, l'éternel débat entourant la pratique de la chasse est plus que jamais ravivé. Si des associations demandent que des mesures urgentes soient prises, les chasseurs assurent eux que "le risque zéro n'existe pas".

"Le fait que des chasseurs ne respectent pas les règles élémentaires de sécurité nous met en colère", déplore le lobbyiste Thierry Coste, conseiller politique de la Fédération nationale des chasseurs.

Quelques jours formation déjà obligatoires

Ces règles élémentaires sont apprises par tous les chasseurs pendant les quelques jours de formation obligatoire qui permettent d'obtenir un permis de chasse. Pendant ces leçons, des leurres sont envoyés à différentes distances et hauteurs. Le chasseur doit savoir s'il peut, ou non, tirer.

"Si c'est un oiseau qui s'envole très haut, on peut tirer en toute sécurité", explique sur notre antenne Raphaël Wittische, formateur de la fédération des chasseurs de Moselle. "Si on simule un oiseau qui s'envole très bas à hauteur d'homme", "c'est interdiction formelle de tirer", poursuit-il.

A partir de l'année prochaine, les chasseurs devront suivre une formation tous les dix ans. Une mesure insuffisante pour les associations.

Des associations demandent des règles plus strictes

"Les mesures urgentes à prendre c'est le dimanche sans chasse, des contrôles d'alcoolémie, des périmètres de sécurité et un contrôle de la vue", détaille sur BFMTV Pierre Athanaze, naturaliste et membre de l'association One Voice. 

Emmanuelle Wargon, secrétaire d'État à la Transition écologique a appelé ce mardi à "une réaction déterminée" et demande "un état d'avancement de la mise en oeuvre par le monde cynégétique des mesures de sécurité introduites par la loi". Cette loi de juillet 2019 comprend une série de mesures pour renforcer la sécurité à la chasse.

"Il peut y avoir" des accidents

En réponse, les chasseurs rappellent qu'"il peut y avoir" des accidents.

"Avec un ricochet c'est tout à fait possible, le risque zéro n'existe pas", justifie Thierry Coste sur BFMTV, avant de juger "intolérable" tous les autres types d'accidents lis au non-respect des règles.

Lors de la saison précédente, 131 accidents avaient eu lieu, dont sept mortels, selon l'Office national de la chasse et la faune sauvage (ONCFS).

Alexandra Jaegy