BFMTV

Le congé paternité va être étendu à 28 jours

Selon les informations de BFMTV, Emmanuel Macron annoncera, ce jeudi, l'extension de 14 à 28 jours du congé paternité, en comprenant à la fois la durée légale et les jours d'absence autorisés par l'entreprise. Une part obligatoire sera mise en place pour favoriser l'essor du congé paternité.

Emmanuel Macron a fini par trancher sur le congé paternité. Le président de la République annoncera, ce jeudi lors d'une visite au centre de protection maternelle et infantile (PMI) de Longjumeau, l'extension du congé paternité de 14 à 28 jours, en comptant à la fois le délai légal du congé paternité (fixé aujourd'hui à 11 jours) et les 3 jours du congé de naissance, autorisés par le code du travail juste après la naissance.

En outre, le chef d'Etat souhaite introduire une part obligatoire car "trop de pères en contrats précaires ne peuvent pas accéder à leurs droits", fait valoir l'Elysée. Aujourd'hui, le congé paternité français, un des plus courts d'Europe, est facultatif.

Part obligatoire

L'idée serait ainsi de le rendre obligatoire pour une part déterminée puisque, dans les faits, les travailleurs précaires les chômeurs "prennent plus rarement leur congé de paternité que les pères salariés qui bénéficient d’un emploi stable" selon une étude la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees), datée de 2019. Le nombre de jours concernés par cette part obligatoire n'est, en revanche, pas encore arrêté.

Le chef d'Etat s'est notamment appuyé sur le rapport du neuropsychiatre Boris Cyrulnik, qui préconisait, début septembre, un congé paternité de 9 semaines. Un autre rapport de l'Inspection générale des affaire sociales, daté de 2018, proposait déjà de porter le congé paternité à 3 ou 4 semaines avec au moins une semaine obligatoire.

Thomas Leroy avec Agathe Lambret