BFMTV

La répression routière est-elle efficace ?

-

- - -

A compter de ce jeudi, les infractions routières sont plus lourdement sanctionnées. Téléphoner au volant coûtera quatre fois plus cher, utiliser un avertisseur de radars sera interdit... Les associations jugent ces mesures ou trop dures, ou trop laxistes. Et vous ?

Le décret d'entre en vigueur aujourd'hui, après sa publication hier. Téléphoner au volant vous coûtera près de 4 fois plus cher: 135 euros d'amende (contre 35 euros actuellement) et 3 points de permis.

Les nouvelles mesures

La détention et l'usage des avertisseurs de radars sont interdits; en cas d'infraction, ce sera 1.500 euros d'amende et le retrait de 6 points de permis. 1.500 euros et 3 points de permis pour un écran dans le champ de vision du conducteur autre qu'un GPS. Circulation sur les bandes d'arrêt d'urgence et franchissement d'une ligne continue seront sanctionnés de 135 euros. Enfin, les conducteurs de deux-roues de plus de 125 cm3 devront porter un équipement rétroréfléchissant à partir de janvier 2013 (amende de 68 euros et retrait de 2 points).

«Toujours plus d'infractions et de verbalisations»

Les associations d'automobilistes et de motards, comme celles de lutte contre la violence routière, jugent très sévèrement ce décret. Laurent Hecquet est le délégué général de l'association 40 millions d'automobilistes: « Il y a un ras-le-bol de plus en plus présent. C'est le ressenti de ne privilégier que les axes qui peuvent rapporter de l'argent avec toujours plus d'infractions et de verbalisations. Si ce n'est pas compris, ça sera contesté et critiqué et on aura l'effet inverse. Faisons un halte sur le tout répressif ».

«On doit diminuer de 10 km/h la vitesse sur l'autoroute»

A la Ligue contre la violence routière, on ne se satisfait pas non plus de ces mesures, mais pour le motif inverse. Pour Chantal Perrichon, sa présidente, « ce n'est pas avec ces mesures que nous approcherons l'objectif de moins de 3.000 morts par an fixé par le président de la République. On doit diminuer de 10 km/h la vitesse sur l'autoroute et il faut interdire toute utilisation du téléphone au volant. Si cette seule pratique n'existait plus, on sauverait 400 vies par an ».