BFMTV

La préfecture du Pas-de-Calais demande au juge la fermeture des "commerces illégaux" de la "jungle"

La préfecture du Pas-de-Calais a demandé, mercredi 10 août, la fermeture et la destruction d'au moins 63 "commerces illégaux" de la jungle de Calais où vivent plusieurs

Une audience en référé était en cours mercredi 10 août au tribunal administratif de Lille où la préfecture du Pas-de-Calais a demandé de faire fermer plusieurs dizaines de "commerces illégaux" de la "jungle" de Calais.

Selon l'association L'auberge des migrants, la préfecture demande "l'autorisation de fermer les 72 restaurants de la jungle, et la remise en état des lieux, c'est-à-dire leur destruction" en raison de "l'absence de respect des règles d'hygiène et de sécurité du public". La préfecture a confirmé cette requête qui concerne selon elle "63 lieux de vente" à la sauvette".

Selon le dernier comptage réalisé par la préfecture mi-juin, 6 123 migrants vivaient encore dans ce camp surnommé la "jungle".

la rédaction avec AFP