BFMTV

La Poste s'installe dans votre supermarché

-

- - -

Une nouvelle initiative a été mise en place dans un supermarché de Marseille : un bureau de poste y est à la disposition des clients.

Alors que La Poste et l'Etat ont signé hier le contrat de service public pour la période 2008-2012, prévoyant notamment une privatisation progressive d'une partie des services postaux, un bureau de poste inédit vient d'ouvrir à Marseille. Il se trouve DANS un supermarché.

Le guichet a été installé il y a quelques jours à l'intérieur du Petit Casino du quartier des Trois Lucs, dans le sud de la ville, quasiment entre tomates et conserves, et les principaux actes postaux y sont assurés.

Marie Guimane, la gérante de ce supermarché, explique que le bureau « est ouvert de 7h15 le matin à 13h, puis de 15h30 à 20h, ce qui est un supplément d'heures par rapport à La Poste que nous offrons à nos clients. Pour le magasin, c'est un plus, et pour la proximité. Les gens n'ont plus besoin de prendre un bus, un car, ou leur propre voiture pour se rendre dans un bureau de poste. Ça prend de plus en plus d'ampleur car les gens sont très contents ». Odile Blanc, responsable locale de la poste, confirme ce succès : « Ça marche très bien. Depuis qu'il a été ouvert, le Petit Casino augmente son chiffre d'affaire régulièrement et c'est significatif au niveau des horaires pour les clients. C'est complémentaire par rapport aux bureaux de poste classiques, ça a été fait dans cet esprit-là. »

Une expérience que surveillent de près les syndicats, inquiets de voir certains bureaux de poste fermer au profit de cette hyper-proximité. Dominique Blanc, secrétaire général du syndicat FO-Poste des Bouches-du-Rhône, considère que « si effectivement c'est un service de proximité et un véritable service public, avec les moyens qui vont avec, on ne peut être que pour. Mais le constat général que l'on a sur l'ensemble des bureaux de poste, c'est une diminution du nombre de personnels. Dans l'état actuel des choses, cette mise en place de bureaux de proximité n'apportera rien de plus à la population et va mettre en concurrence directe les PTT avec les services privés ».

La rédaction et Eric Chimot