BFMTV

La mort de Martin Bouygues annoncée par erreur, une enquête ouverte à l'AFP

Martin Bouygues, le 1er Juillet 2014.

Martin Bouygues, le 1er Juillet 2014. - Eric Piermont - AFP

Une dépêche AFP a annoncé par erreur la mort de l'industriel Martin Bouygues. La direction de TF1 a rapidement démenti cette information et le maire qui était a l'origine de l'information selon l'agence de presse a expliqué sur BFMTV qu'il s'agissait d'une "confusion".

L'industriel Martin Bouygues a été annoncé mort par erreur ce samedi par une dépêche de l'AFP citant le maire de Saint-Denis-sur-Sarthon, commune voisine de celle de l'industriel dans l'Orne. 

Les directions de TF1 et Bouygues ont démenti l'information."TF1 dément, Martin Bouygues dément", a indiqué le groupe. "Le groupe Bouygues dément formellement le décès de son PDG et déplore qu'une telle rumeur ait pu se propager". Catherine Nayl, directrice générale adjointe à l'Information du groupe TF1 (Bouygues) a réagi: 

"J'ai eu Martin Bouygues il y a dix minutes. Il va bien et est surpris par cette annonce"

URGENT INFO @LCI @TF1 : La direction de @TF1 dément la mort de Martin Bouygues @GroupeBouygues @Bouygues_C @bouyguestelecom
— LCI (@LCI) 28 Février 2015

URGENT @TF1 @LCI : Catherine Nayl (TF1) : "J'ai eu Martin Bouygues il y a dix minutes. Il va bien et est surpris par cette annonce"
— LCI (@LCI) 28 Février 2015

Le Premier ministre, Manuel Valls, a également assuré sur Twitter avoir eu Martin Bouygues au téléphone et "partager son étonnement".

Content d'avoir eu Martin Bouygues au téléphone et de partager son étonnement ;-) MV
— Manuel Valls (@manuelvalls) 28 Février 2015

"Une erreur phénoménale"

Le maire de la commune de Saint-Denis-sur-Sarthon a expliqué sur BFM qu'il s'agissait d'une confusion de nom: "Le journaliste m'a dit 'M. Martin est décédé', j'ai dit 'oui'", raconte-t-il, expliquant qu'un homme qu'il connaissait bien, mais qui n'avait rien à voir avec l'industriel, avait effectivement trouvé la mort ce matin.

"Je suis très surpris, je ne savais pas qu'on parlait de Martin Bouygues".

"Il y a une erreur phénoménale, on ne m'a pas parlé de Martin Bouygues", "C'est une surprise totale. En réalité je me suis fait piéger. Il y a un Martin qui est décédé, je le connaissais bien (...) je suis navré d'une telle confusion". 

Les pompiers avaient indiqué être intervenus à La Roche Mabile pour un décès, sans identifier la victime. 

Les excuses de l'AFP

La rédaction de l'AFP s'est excusée de "cette terrible erreur" sur Twitter, assurant qu'une enquête était en cours au sein de la rédaction. Aussitôt après le démenti, l'AFP qui avait repris cette information erronée a annulé la série de dépêches.

"Nous prenons cet incident très au sérieux et menons une enquête au sein de la rédaction pour comprendre comment une telle faute a pu être commise", a déclaré la directrice de l'Information, Michèle Léridon.

"Nous présentons nos plus plates excuses à Martin Bouygues, à ses proches, à son groupe, ainsi qu'à tous nos clients", a-t-elle ajouté. Emmanuel Hoog, P-DG de l'Agence France Presse, a lui aussi présenté ses excuses.

Nous présentons à Martin Bouygues et à sa famille nos plus sincères excuses pour cette faute inacceptable #AFP
— Hoog Emmanuel (@emmanuelhoog) 28 Février 2015

Martin Bouygues : toutes les excuses de l'AFP pour cette terrible erreur
— Agence France-Presse (@afpfr) 28 Février 2015

Une enquête est en cours au sein de notre rédaction
— Agence France-Presse (@afpfr) 28 Février 2015

A. D.