BFMTV

La France reste la destination préférée des touristes

Les touristes ont dépensé 35,8 milliards d'euros en France en 2012.

Les touristes ont dépensé 35,8 milliards d'euros en France en 2012. - -

En 2012 encore, la France est restée la destination préférée des touristes et bat même un record, avec 83 millions de visiteurs étrangers. Si les Chinois sont de plus en plus nombreux, le Printemps arabe et la crise chez nos voisins européens ont aussi participé à ce succès.

Si les Français ne sont pas réputés pour être les plus souriants, loin de là, ça ne décourage a priori pas les touristes. En 2012, la France est ainsi restée la destination préférée des touristes dans le monde avec un nouveau record : 83 millions d’étrangers ont parcouru le pays. Hôtels, restaurants, musées... le secteur du tourisme en France ne s'est jamais aussi bien porté, comme le montre d’ailleurs l'étude annuelle publiée mardi par les services statistiques de Bercy.
Et les rentrées d’argent sont elles aussi en hausse, pour la première fois depuis 2008. Les touristes ont dépensé 35,8 milliards d'euros, un chiffre en augmentation de 6,3% par rapport à 2011, une progression tirée par l'allongement des séjours et la croissance du nombre de nuitées (+2,4%).

Une croissance « tirée par les pays émergents »

L'Asie est le continent dont la clientèle touristique en France enregistre la plus forte progression, en hausse de près de 10% sur un an (+9,9% par rapport à 2011). Pas une surprise, pour Maxime Weigert, consultant au cabinet ID-Tourisme. « La croissance de ce tourisme a été tirée essentiellement par les puissances émergentes, notamment la Chine et l’Inde. Ce sont eux qui commencent à voyager et la destination française est très attractive, où qu’on soit dans le monde. Elle a beaucoup de paysages différents, de patrimoine culturel et une grande histoire qui font son attractivité ».

« Les gens voyagent moins loin »

Mais avec les Asiatiques, les Européens ne sont pas en reste. La crise économique et les évènements du monde arabe ont d’ailleurs servi la destination France. « Dans la région méditerranéenne, les gens partent moins dans les pays arabes du fait du Printemps arabe et de ses suites. La France est une solution de remplacement pour les Allemands ou les Anglais qui voudraient se rendre en Méditerranée », souligne Maxime Weigert. « La deuxième évolution, c’est qu’avec la crise économique, les gens voyagent moins loin, et c’est ce qui fait que la plus forte progression enregistrée cette année en tourisme européen est celle des Allemands et des Anglais, qui sont juste à côté ».

Mathias Chaillot avec Matthieu Moulin