BFMTV

La France renflouerait les hôpitaux avec le "grand emprunt"

Selon les Echos, la France va renflouer ses hôpitaux publics avec une partie des dix milliards d'euros de recettes restant de l'emprunt public de 35 milliards lancé en 2010 par Nicolas Sarkozy. /Photo prise le 12 mai 2012/REUTERS/Régis Duvignau

Selon les Echos, la France va renflouer ses hôpitaux publics avec une partie des dix milliards d'euros de recettes restant de l'emprunt public de 35 milliards lancé en 2010 par Nicolas Sarkozy. /Photo prise le 12 mai 2012/REUTERS/Régis Duvignau - -

D'après le quotidien économique Les Echos, la France va renflouer ses hôpitaux publics avec une partie des 10 milliards d'euros de recettes restant de l'emprunt public lancé en 2010 par Nicolas Sarkozy.

La France va renflouer ses hôpitaux publics avec une partie des dix milliards d'euros de recettes restant de l'emprunt public de 35 milliards lancé en 2010 par Nicolas Sarkozy, d'après le quotidien économique Les Echos. L'agence de notation américaine Moody's a abaissé début juillet la note des centres hospitaliers universitaires français, soulignant la détérioration rapide de leur situation financière. Le président de la Fédération hospitalière de France a aussi lancé une alerte sur le manque de liquidités.

La même chose pour l'immobilier ?

Selon les Echos, le gouvernement puiserait plusieurs milliards d'euros pour des projets de modernisation informatique ou d'innovation thérapeutique. Le Sénat plaide pour que soient financés de la même manière des investissements immobiliers. L'endettement des hôpitaux a fortement augmenté et leur situation financière est d'autant plus difficile que les banques rechignent désormais à leur prêter de l'argent. Plusieurs chantiers sont à l'arrêt et des achats de matériels médicaux sont reportés, écrivent Les Echos.

La Rédaction, avec Reuters