BFMTV

La France demande la "transparence" sur la bactérie Escherichia

Echantillon de la bactérie Escherichia coli, qui a causé 14 décès en Allemagne et s'est répandue dans plusieurs pays du nord de l'Europe. La France a demandé mardi à Berlin et à l'Espagne, point de départ possible mais non encore certain de la contaminati

Echantillon de la bactérie Escherichia coli, qui a causé 14 décès en Allemagne et s'est répandue dans plusieurs pays du nord de l'Europe. La France a demandé mardi à Berlin et à l'Espagne, point de départ possible mais non encore certain de la contaminati - -

La France a demandé mardi la transparence à l'Allemagne et à l'Espagne sur la bactérie Escherichia coli qui a fait 14 morts en Allemagne et s'est répandue dans plusieurs pays du nord de l'Europe.

Le ministre de la santé Xavier Bertrand a fait part sur France 2 de sa perplexité sur les déclarations à ses yeux imprécises sur le sujet.

Au départ, un lot de concombres espagnols a été incriminé mais cette origine n'est finalement plus si claire.

"Au début les autorités allemandes étaient formelles, aujourd'hui il y a des questions qui se posent de plus en plus, je veux savoir quelle est cette origine", a-t-il dit.

"Nous avons besoin d'une information d'une transparence totale de la part des autorités allemandes, mais aussi de la part des autorités espagnoles", a-t-il ajouté.

La souche de la bactérie en question est inconnue, ont fait savoir les autorités allemandes lundi. On ignore si les légumes ont été contaminés sur le lieu de production, pendant le transport ou en Allemagne même.

Trois cas ont été signalés en France, mais il s'agit de personnes en lien avec l'Allemagne. D'autres ont été décelés en Grande-Bretagne, au Danemark et 36 cas ont été recensés en Suède.

Tous les malades, atteints d'un syndrome hémolytique et urémique (SHU), qui affecte le sang, les reins et, dans les cas graves, le système nerveux, ont effectué des séjours en Allemagne.

Thierry Lévêque, édité par Jean-Stéphane Brosse