BFMTV

La CGT reste le premier syndicat à la SNCF

BFMTV

PARIS (Reuters) - La CGT reste la principale organisation syndicale à la SNCF où elle a obtenu 37,3% des voix lors des élections professionnelles, annonce vendredi la direction de l'entreprise publique.

PARIS (Reuters) - La CGT reste la principale organisation syndicale à la SNCF où elle a obtenu 37,3% des voix lors des élections professionnelles, annonce vendredi la direction de l'entreprise publique.

La centrale de Montreuil accuse un léger recul, puisqu'elle avait obtenu 39% lors du précédent scrutin. Mais le départ à la retraite de son dirigeant Didier Le Reste, qui avait succédé en 2000 à Bernard Thibault lorsque ce dernier avait été amené à prendre la tête de la CGT nationale, ne semble pas avoir gêné le syndicat.

Derrière la CGT, l'Unsa (21,4%) progresse de 3,41 points, de même que la CFDT, en hausse de 2,17 points (13,7%). De son côté, Sud-Rail reste stable à 17,3%.

Le scrutin voit donc une progression des syndicats réformistes Unsa et CFDT, qui totalisent un peu plus de 35% des voix et pourront, en s'alliant, signer des accords.

Cette situation ne peut que satisfaire la direction qui disposera désormais d'interlocuteurs en situation de conclure des compromis.

"Nul doute qu'il s'agit là de la reconnaissance du sens de notre responsabilité dans l'action au quotidien, de la qualité de nos candidats et plus globalement d'un élargissement de la confiance des cheminots", écrit la CFDT dans un communiqué.

En revanche, la CGT estime qu'en la confirmant comme première organisation, les cheminots "ont fait le choix de s'opposer aux transformations néfastes que connaît la SNCF" et de "combattre toutes les régressions sociales."

Plus de 160.000 agents SNCF étaient appelés à élire leurs représentants du personnel.

Depuis 2008, seuls les syndicats ayant comptabilisé au moins 10% des voix sur l'ensemble des comités d'établissement sont représentatifs au niveau de l'entreprise. A la SNCF, il sont quatre: CGT, Unsa, Sud-Rail et CFDT-FGAAC.

Un syndicat qui n'est pas représentatif au niveau d'une entreprise ne peut plus négocier et signer des accords.

Comme il y a deux ans, FO, la CFTC et la CFE-CGC n'ont pas franchi la barre des 10%. Force ouvrière progresse très légèrement à 8,58% des voix tandis que la CFTC perd 4,37 points avec 1,03% des suffrages, contre 5,40% en 2009.

Gérard Bon, édité par Patrick Vignal