BFMTV

L'UFC Que Choisir épingle La Poste

L'UFC Que Choisir accuse La Poste d'orienter ses usagers vers les formules colis les plus chères

L'UFC Que Choisir accuse La Poste d'orienter ses usagers vers les formules colis les plus chères - -

Concernant l’envoi de colis ou encore le choix du timbre, l'association colle une mauvaise note à l'entreprise française spécialisée dans la distribution de courrier.

Les usagers de La Poste ont-ils "vraiment tous à y gagner", comme l'affirme le slogan? Pas forcément, si l'on en croit la récente enquête de l'UFC Que Choisir. L'association de consommateurs indique que les clients sont "souvent orientés vers les formules les plus chères" pour l'envoi de colis, tandis que le timbre vert, plus lent, est trop souvent préconisé, même si de "réels progrès" en termes de temps d'attente ont toutefois été remarqués.

Réalisée du 24 novembre au 8 décembre 2012, cette enquête est publiée dans le numéro d'avril du magazine de l'association de défense des consommateurs. L'UFC affirme que 135 bénévoles de ses associations locales "se sont rendus dans 2.283 bureaux de poste".

Des formules colis pas toujours adaptées

Son "point" sur la qualité du service rendu en termes d'acheminement des lettres et colis, "met en lumière la stratégie de La Poste et la différence qui existe entre le discours rassurant servi aux consommateurs et la réalité", résume l'association.

Selon l'UFC, côté colis, "la recherche de recettes à tout prix est à l'ordre du jour" et "La Poste préfère promouvoir les formules vendues bien plus cher".

Elle donne l'exemple d'un CD à envoyer en France et "du tarif idéal Mini Max, à partir de 1,50 euro et adapté aux petites objets. Las, ce tarif, qui répond aux exigences du service universel" n'a été proposé que dans 11,6% des cas sur les 2.200 visites effectuées au guichet par ses bénévoles, déplore-t-elle.

Le timbre vert proposé en priorité

Concernant le timbre vert - lancé en octobre 2011 et proposé à 0,58 euro pour un acheminement sous 48 heures en France - "dans les agences, les guichetiers sont incités à vendre prioritairement le timbre vert", moins cher mais plus lent que le timbre rouge à 0,63 euro, écrit l'UFC Que Choisir.

"86,5% des postiers préconisent le timbre vert pour l'envoi d'une cinquantaine de lettres simples de moins de 20 grammes", poursuit-elle. "Ce timbre est-il appelé à devenir la norme au détriment du timbre rouge à 0,63 euro, censé garantir une distribution en 24h?", s'interroge l'association.

De "réels progrès" sur l'attente au guichet

De son côté, La Poste tient à préciser qu'en 2012, "7 timbres vendus sur 10 étaient des timbres rouges, ce qui prouve leur disponibilité partout en France", et qu'elle "distribue un million de colis par jour, et 9 colis sur 10 sont remis au domicile de leur destinataire".

L'UFC consent cependant que La Poste a réalisé de "réels progrès" en termes de temps d'attente au guichet: ce temps "été jugé très satisfaisant ou satisfaisant dans respectivement 61% et 31,5% des cas", relève-t-elle.

"66% des enquêteurs ont été reçus en moins de cinq minutes, quand ce ne fut pas immédiatement. Un quart d'entre eux a toutefois dû patienter entre 5 et 10 minutes", ajoute-t-elle.