BFMTV

L'ambassade américaine à Paris maintient l'esprit de Lincoln...

L'ambassadeur Charles Rivkin, vanté à Fleur Pellerin les mérites de la diversité.

L'ambassadeur Charles Rivkin, vanté à Fleur Pellerin les mérites de la diversité. - -

L'ambassade américaine à Paris s'est fixée pour objectif d'aider à l'émancipation des banlieues françaises. Le décryptage de notre spécialiste en géopolitique, Harold Hyman.

On sait qu'Outre-Atlantique les pouvoirs publics et les entreprises facilitent l'insertion économique des minorités défavorisées. Le Prix Washburne de l'Innovation pour l'égalité des chances reproduit ce schéma ici en France, via l'ambassade américaine avenue Gabriel à Paris.

Tout d'abord, la personne d'Elihu Washburne: député américain du 19e siècle qui lutta contre l'esclavage, proche de Lincoln, et qui finit ambassadeur en France (1869-1877), c'est-à-dire pendant le siège prussien, la Commune et la renaissance de la République! Une vie pour l'émancipation des hommes de couleur, avec un gros volet franco-américain.

L'égalité des chances

Le prix décerné par l'ambassade et la Chambre de commerce américaine et la French American Foundation récompense le projet de deux entreprises implantées en France – une américaine et une française – qui s'impliquent dans l'intégration des jeunes des milieux défavorisés. Donc, nous voilà dans la prédilection américaine, et de plus en plus française, de la diversité et l'égalité des chances.

On parle de "jeunes issus des quartiers défavorisés", on ne parle plus de minorités ethniques, le mot est apparu peut-être une fois, à peine, lors de cette cérémonie sous les dorures de l'ambassade en ce mardi 14 mai.

L'ambassadeur Charles Rivkin, lisse et déterminé comme à son habitude, a vanté les mérites de la diversité comme levier de la compétitivité, elle-même levier de la prospérité.

Un prix d'estime... sans chèque

À ses côtés: la ministre déléguée des PME et de l'Economie numérique (j'abrège), Fleur Pellerin, qui a prononcé une phrase délicieuse. "L'échec est la mère de toutes les victoires", phrase qui pousse à la prise de risque, que Madame Pellerin veut inculquer. En plus de célébrer l'amitié franco-américaine, elle a parlé d'innovation, de remise en cause de l'économie des "héritiers" ainsi que de la reproduction des élites.

Les entreprises lauréates: Worldwide Flight Services (entreprise française) et Coca Cola (la branche française mais considérée américaine et à juste titre). Très corporate tout cela, mais le prix lui-même, dans sa deuxième année, est un prix d'estime, d'honneur, sans chèque, donc personne n'était financièrement intéressé! Comme quoi l'Amérique ne marche pas qu'à l'argent. En revanche, je me suis laissé dire que de nombreux responsables français suivent de très près tout ce que l'ambassade des États-Unis fait dans le domaine de la diversité dans les banlieues françaises.

Harold Hyman