BFMTV

John Galliano, le scandale dans l'art et dans la chute

Le créateur britannique John Galliano avait apporté son flair, son talent visionnaire et une touche de scandale quand il avait pris la direction artistique de Dior. C'est aussi le scandale, mais hors des défilés, qui l'a perdu, au risque de détruire sa ca

Le créateur britannique John Galliano avait apporté son flair, son talent visionnaire et une touche de scandale quand il avait pris la direction artistique de Dior. C'est aussi le scandale, mais hors des défilés, qui l'a perdu, au risque de détruire sa ca - -

Le créateur britannique John Galliano avait apporté son flair, son talent visionnaire et une touche de scandale quand il avait pris la direction artistique de Dior il y a plus de dix ans, pour lui conserver la lumière.

C'est aussi le scandale, mais hors des défilés, qui l'a perdu, au risque de détruire sa carrière. Dior a engagé mardi une procédure de licenciement après la diffusion d'une vidéo où on l'entend dire qu'il "adore Hitler" et proférer des injures antisémites dans un bar de Paris.

Son départ brutal l'empêchera peut-être de présenter, dans trois jours, la collection de prêt-à-porter féminin de l'automne-hiver, et elle marque la fin d'une des plus longues et plus fructueuses collaborations de l'histoire de la mode.

Sa présence au défilé de vendredi est incertaine, une enquête de police étant toujours en cours sur les plaintes de trois personnes qui l'accusent d'injures antisémites.

Cette affaire jette une ombre sur une saga commencée jeune dans l'univers de la mode, quand John Galliano se faisait un nom en habillant des stars comme Kylie Minogue et Madonna.

Depuis 1996, l'Anglais était un des stylistes les plus influents du monde de la mode avec Karl Lagerfeld, Tom Ford et Jean-Paul Gaultier.

Ses collections pour Dior furent des incursions éclatantes dans l'histoire du vêtement, résumant des siècles de mode en un défilé. Elles diffusèrent la nouvelle popularité de la marque chez les "fashionistas" jusqu'en Amérique latine et en l'Asie.

"TU N'ES PAS RACISTE"

Né en 1960 à Gibraltar, John Galliano est arrivé à l'âge de six ans à Londres, où il a plus tard suivi les cours du St. Martin's College of Art and Design, le temple de la mode britannique, d'où est il est sorti diplômé avec mention. Son premier défilé, "Les Incroyables", s'inspire de la Révolution française.

Avec son sens du choc visuel, John Galliano fait bientôt l'unanimité de la critique et remporte le titre du designer britannique de l'année pour la première fois en 1987. Trois autres titres suivront jusqu'en 1997, le dernier conjointement avec Alexander McQueen.

Habité par le théâtre et les célébrités, Galliano dessine les costumes de Madonna dans le film "Evita" en 1996 et inspire des personnages de créateurs au cinéma.

Il arrive à Paris au début des années 1990 où il gagne la sympathie des figures du monde de la mode et des personnes qui comptent, qui lui donnent la visibilité et des moyens financiers suffisants pour rivaliser avec les meilleurs.

Son premier défilé sous son nom, qu'il aurait préparé en deux semaines, lui ouvre en 1995 les portes de Givenchy dont il devient directeur de la création.

Un ans plus tard, il arrive chez Dior, pour son triomphe, et le succès de la marque phare de LVMH, n°1 mondial du luxe.

Sa vie personnelle agitée suscite cependant des remous croissants au fil des ans dans la prestigieuse maison, d'autant que des drames personnels, comme la mort d'un de ses proches conseillers personnels, le déstabilisent.

Les rumeurs sur ses attitudes capricieuses se font plus fréquentes, jusqu'au scandale brutal de la semaine dernière qui amène Dior à le suspendre immédiatement.

Son image a changé brutalement et l'affaire lui a ainsi attiré les foudres de l'actrice américaine Natalie Portman, égérie du parfum "Miss Dior Chérie".

Il conserve pourtant des amis dans le monde de la mode. Olivier Zahm a écrit dans le magazine internet de mode Purple Diary une lettre intitulée : "John, je t'aime".

"Je sais que tu n'est pas du tout raciste, quoi que tu aies dit, en état d'ébriété ou pas".