BFMTV

Jégo : « J'ai mouillé ma chemise »

-

- - -

Après 45 jours de grève générale et des négociations difficiles, la Guadeloupe sort enfin de la paralysie. Yves Jégo, secrétaire d'état chargé de l'Outre-Mer, s'en réjouit.

Après un mois et demi de grève générale, la Guadeloupe se remet en mouvement. Mercredi 4 mars, le LKP (Collectif contre l'exploitation) a signé un accord avec l'Etat pour suspendre le conflit, appelant à une reprise de l'activité. Un dénouement dont Yves Jégo, secrétaire d'état à l'Outre Mer se félicite : « j'ai fait mon travail : quand je me suis aperçu que le Préfet n'y arrivait pas, en raison d'une situation épouvantable, j'ai été sur place, j'ai mouillé ma chemise, j'y ai passé beaucoup de temps. Tout ce que j'ai dit est en train d'être fait, donc je n'ai rien à regretter sur ce sujet. »

« Si c'était simple, ça n'aurait pas duré 45 jours »

Et Yves Jégo de préciser le contenu de l'accord signé et les suites probables à ces négociations : « La grève est finie. Au bout de 45 jours, ça devenait urgent. Ce qui faisait blocage c'était les questions de salaires, et il y a eu des difficultés à ce que le patronat et les salariés se mettent d'accord sur des chiffres. L'accord qu'a signé cette nuit le LKP ne concerne pas les salaires, mais toutes les 131 autres mesures sociales que garantit l'Etat. S'il a signé ce document qui se termine par un appel à la reprise de l'activité, c'est que le LKP considère que les accords sur la table lui permettent de sortir de la grève. Pour l'aspect juridique des choses, le ministère du travail va maintenant écouter tous les partenaires sociaux et si on lui demande l'extension de l'accord à toutes les entreprises, il l'étudiera. »

La rédaction-Bourdin & Co