BFMTV

"Je n'ai plus aucune nouvelle de ma fille", se confie Mériam Rhaiem

-

- - -

Selon Mériam, maman d'Assia, 20 mois, son ex-mari n'a pas ramené la fillette le 14 octobre dernier.. Il serait en Turquie avec elle. Depuis, il menace de l'emmener en Syrie pour rejoindre le djihad. Elle témoigne ce matin sur RMC.

Un mandat d'arrêt international a été émis à l'encontre du père soupçonné d'avoir enlevé sa fille de 20 mois dans l'Ain alors qu'il en avait la garde, pour partir en Turquie et menacer de rejoindre un groupe jihadiste en Syrie, a-t-on appris mardi de source judiciaire. Selon la mère de la fillette, son mari, dont elle est séparée depuis juillet 2012, n'avait pas ramené leur enfant le 14 octobre après avoir passé la journée avec elle, comme chaque lundi. Le père avait profité de la garde de sa fille pour partir en Turquie. Depuis, il menace son ex-femme de l'emmener en Syrie pour combattre au côté d'un groupe jihadiste.

La femme de 25 ans avait aussitôt déposé une plainte, aboutissant, le 2 décembre dernier, à l'ouverture d'une information judiciaire au parquet de Bourg-en-Bresse pour "soustraction d'enfant par ascendant pendant plus de cinq jours", et "obtention frauduleuse de document administratif", selon la même source. Le père avait déclaré perdu le passeport de l'enfant pour en faire faire un nouveau, a aussi précisé la source judiciaire.

La mère avait lancé samedi dernier un cri d'alarme devant les médias, après avoir écrit au président de la République. L'Elysée lui avait répondu le 10 décembre, promettant à la jeune femme un "examen approfondi" de son dossier par les ministères de la Justice et des Affaires étrangères.

Selon l'avocat de la jeune femme, Me Gabriel Versini-Bullara, son époux s'était "radicalisé après un voyage à La Mecque", lui demandant par exemple de porter le voile, lui reprochant de travailler ou lui interdisant de faire écouter de la musique à leur enfant.

Après avoir soustrait la petite Assia à sa mère, il a quitté la France par la route pour rejoindre la Turquie, d'où il l'appelle régulièrement, lui demandant de le rejoindre. Il a aussi annoncé qu'il allait passer la frontière (turco-syrienne) avec leur fille pour rejoindre le Front al-Nosra, groupe jihadiste en lutte contre le régime de Bachar al-Assad, selon la jeune femme.

La rédaction