BFMTV

Intempéries: le maire de Tende va dire à Macron à quel point la "détresse" des habitants "a été grande"

Le président de la République doit se rendre en début d'après-midi dans ce village de l'arrièrepays niçois, fortement touché pes les violentes crues.

Les Alpes-Maritimes sont encore sous le choc. Cinq jours après les violentes intempéries qui ont touché l'arrière-pays niçois, et qui ont fait à l'heure actuelle au moins quatre morts, huit disparus, ainsi que treize autres personnes "supposément disparues", Emmanuel Macron doit se rendre sur place ce mercredi en début d'après-midi.

"Nous nous projetons déjà vers l’avenir"

La visite du chef de l'État est très attendue à Tende, encore coupé du monde. Ce village d'un peu plus de 2000 âmes est accessible uniquement par hélicoptère. Auprès de BFMTV, le maire de la commune, Jean-Pierre Vassallo, assure qu'il va "dire au président combien a été grande leur détresse pendant deux jours."

"Nous avons vécu une journée de cauchemar et maintenant le côté positif de la situation, c’est que depuis deux jours tout est en train de se débloquer. Surtout, le message que je veux faire passer à monsieur le président c’est que, malgré les coups que l’on a subi, nous nous projetons déjà vers l’avenir", a-t-il ajouté.

L'élu a également décrit la vie du village depuis maintenant plusieurs jours.

"Le vendredi dans la nuit, et toute la journée de samedi, nous étions entièrement coupés du monde, sans aucun moyen de communication, toutes les routes interrompues, pas d’électricité", explique-t-il.

Le cimetière en partie détruit

Meurtri, le village a également vu les corps de quelque 150 personnes enterrées dans le cimetière de la ville emportés par les crues. Les dépouilles sont depuis peu à peu retrouvées en aval de la commune.

"Les trois-quarts du cimetière ont disparu, soit environ 150 corps", a précisé Jean-Pierre Vassallo. "Ils sont partis sur 20 km et ont terminé un peu partout, parfois dans des jardins. Ce sont les habitants qui nous préviennent, pour que les marins-pompiers de Marseille sur place viennent les récupérer."

Ces corps sont peu à peu rassemblés dans une salle sur la commune, a expliqué le maire, sans pouvoir préciser combien de corps ont déjà été retrouvés.

https://twitter.com/Hugo_Septier Hugo Septier Journaliste BFMTV