BFMTV

Un "bateau-vanne" replonge dans les égouts parisiens pour les nettoyer

Un "bateau-vanne" de plus de 7 tonnes est reparti jeudi soir dans les profondeurs de la capitale lors d'une opération spectaculaire de "remise en eau" de l'engin. Sous terre pendant plusieurs mois, il va sillonner les égouts de Paris pour racler le sable qui s'y est accumulé.

Plongée en eaux troubles pour ce "bateau vanne" jeudi soir. Cet engin de plus de 7 tonnes a été replacé au fond des égouts de Paris afin de les nettoyer, après plusieurs mois de travaux. Une opération spectaculaire observée dans le 5e arrondissement par des passants venus immortaliser la manœuvre. Pendant plusieurs mois, il va sillonner les égouts de Paris et parcourir entre 5 et 30 mètres par jour, raclant le sable qui s’y est accumulé.

"L’intérêt c’est de maintenir l’égout en fonctionnement de marche normale et son fonctionnement normal, c’est que l’eau coule de manière gravitaire pour chasser les effluents", précise Patrick Geoffray, directeur de la propreté des égouts de la ville de Paris.

Tracté par les égoutiers

Le système date du 19e siècle et fonctionne comme un barrage mobile. Le sable est poussé par l’engin puis récupéré en surface par un camion aspirateur. Pour avancer, le bateau qui n’est pas mécanisé doit être tracté par une vingtaine d’égoutiers. Un travail "extrêmement dangereux", explique François Signoret, égoutier. "Des montées d’eau peuvent nous arriver très vite dessus. S’il pleut en banlieue, ça nous arrive dessus, en un quart d’heure-vingt minutes on prend un mètre d’eau", poursuit-il.

La ville de Paris possède une flotte souterraine de 12 de ces bateaux, chargés de nettoyer les égouts. Chaque année, ils drainent 6.000 m3 de sable.
C. B avec Anne-Sophie Warmont et Barthelemy Bolo