BFMTV

Scotché à son portable, il rate le spectacle d'une baleine à bosse

Une baleine à bosse saute dans l'océan Pacifique

Une baleine à bosse saute dans l'océan Pacifique - Luis Robayo / AFP

Un homme assis sur un bateau scrute son smartphone alors qu'à quelques mètres de lui passe une énorme baleine à bosse: le cliché décalé a fait rire le web. A moins que son succès soit dû à l'inquiétante symbolique qu'il véhicule.

Un ptérodactyle lancé à vive allure, une aurore boréale aussi soudaine que furtive, un tigre blanc au volant d’un bus ou les premiers pas de votre fils: qui sait, votre smartphone vous a peut-être déjà fait rater des spectacles absolument incroyables. Absorbé que vous êtes par ces quelques centimètres carrés de technologie, vous décrochez du réel au point de ne même plus prêter attention au monde qui vous entoure. Mais au moins, pas de regrets: vous ne saurez jamais ce à côté de quoi vous serez passé.

Pas comme cet Américain, qui pourra maudire son addiction aux nouvelles technologies pendant de longues années. Sa photo a fait le tour du monde: on l’y voit assis sur le pont d’un bateau, les yeux rivés sur son portable, alors qu’à ses pieds émerge le dos d’une énorme baleine à bosse. 

"Hey mec, arrête les textos!"

La photo est l’œuvre d’Eric Smith, un photographe professionnel qui guettait le passage des cétacés. Posté à une vingtaine de mètres de la scène, Smith a immortalisé ce moment. Sentant qu’il tenait là un cliché symbolique de notre époque, où la technophilie tourne à l’addiction, l’Américain l’a publiée sur son compte Instagram accompagnée d’une légende ironique: "Hey mec! Arrête les textos. Il y a une énorme baleine à bosse à même pas un mètre de ton bateau!" 

"Il y avait une mère et son petit, ils battaient des nageoires, sautaient, sortaient de l’eau la gueule pleine de poissons – c’était fantastique," raconte le photographe. Et au milieu de tout ça, il y avait cet homme. Qui n’a jamais décroché le regard de son téléphone. J’ai plusieurs photos de baleines avec lui en arrière-plan: il ressemble à une statue sur chacune d’entre elles."

L'histoire ne dit pas si l'homme était en train de regarder des photos de baleine prises un peu plus tôt. Mais le décalage entre les deux sujets qui la composent crée un poster saisissant de notre relation aux nouvelles technologies: à vouloir s'ouvrir sur le monde, on en rate parfois les merveilles qui se déroulent sous nos yeux.

François DE LA TAILLE