BFMTV

Le chocolat qui ne fond pas au soleil bientôt en vente

Bientôt, le chocolat ne fondra plus à 33°, mais à 40.

Bientôt, le chocolat ne fondra plus à 33°, mais à 40. - -

Après au moins dix années de recherche, le géant alimentaire américain Mondelez International s'apprête à mettre en vente son nouveau "chocolat qui ne fond pas au soleil", ou presque. Ce chocolat pourrait en tout cas résister à des températures de 40°C.

Prêts à manger du chocolat sur la plage sans en avoir plein les doigts ? Sept mois après avoir déposé son brevet, Cadbury, filliale du géant américain Mondelez International, a annoncé qu'elle allait bientôt commercialiser son chocolat résistant à la chaleur.

Si aucune date exacte précise n'a encore été annoncée, on sait en revanche que ce chocolat, fruit d'au moins dix ans de recherche, "pourra supporter des températures de 40°C et ne deviendra pas liquide quand il est exposé au soleil", affirme Lawrence MacDougall, président de Mondelez pour l'Europe de l'Est, le Moyen-Orient et l'Afrique, cité par LeFigaro.fr.

De 33°C à plus de 40°C

En principe, le chocolat "classique" fond à 33°. Pour résoudre ce problème, Mondelez International a développé un processus qui consiste à limiter la quantité de sucre enrobé de graisse présent dans les barres traditionnelles, rendant le chocolat plus résistant à la chaleur.

Résultat : leur chocolat peut rester raide même en étant exposé à une température de 40°C. Idéal pour le vendre dans les marchés en plein air ou le déguster dans les pays chauds.

Si ce n'est pas la première fois qu'un chocolat qui ne fond pas est inventé (en 2009, un chercheur a mis au point un chocolat contenant moins de beurre de cacao qui ne fondait qu'à partir de 55°C), il n'existait jusqu'ici aucune méthode simple et peu onéreuse pour le produire.

V. G.