BFMTV

L'avion à la banderole anti-Hollande s'écrase en Vendée

La photo de l'ULM, posté par un internaute sur Twitter.

La photo de l'ULM, posté par un internaute sur Twitter. - -

L'avion d'un militant qui survole les plages du littoral avec une banderole anti-Hollande depuis une semaine s'est planté sur la piste, sans faire de victime.

La balade dans les airs d'un militant anti-mariage homo pourrait prendre fin plus tôt que prévu. Samedi, ce Parisien de 34 ans, qui avait entrepris de survoler le littoral atlantique avec une banderole anti-Hollande accroché à son ULM, a raté son décollage de l'aérodrome du Château-d'Olonne.

"L'ULM a décroché et est tombé en bordure de piste", rapporte Ouest-France. Si le militant s'en est sorti indemne, l'avion, lui, a subi de sérieux dégâts. L'homme resterait toutefois décidé à continuer son périple dès les réparations effectuées.

Réactions contrastées sur les plages

Cet entrepreneur parisien a commencé à survoler les plages du littoral il y a une semaine déjà, tractant derrière lui une banderole longue d'une vingtaine de mètres, porte l'inscription "Hollande-démission.fr", du nom d'une pétition en ligne appelant à la destitution du chef de l'Etat.

Le passage du petit avion a suscité ces derniers jours des réactions contrastées sur les plages, certains vacanciers applaudissant, d'autres ne cachant pas leur exaspération. "Je trouve désespérant de voir des choses comme ça. Je vois ça comme une agression. Ca flatte les bas instincts", estimait ainsi un touriste à La Baule samedi.

L'intéressé assure avoir les certificats lui permettant d'effectuer ses survols, et d'avoir pu continuer ses activités après avoir fait l'objet d'une visite de routine des gendarmes. Le site Hollande-démission.fr revendiquait samedi 12.559 signatures. Certains de ses détracteurs doivent se frotter les mains.

Alexandra Gonzalez