BFMTV

Kiwi et Kvido: les nouvelles stars du zoo de Beauval dans un écrin à leur dimension

L'hippopotame Kvido explore son nouvel enclos au zoo de Beauval.

L'hippopotame Kvido explore son nouvel enclos au zoo de Beauval. - Guillaume Souvant - AFP

Le zoo de Beauval a présenté samedi au public ses deux nouvelles vedettes, un couple d'hippopotames hébergés dans une structure unique au monde qui a nécessité sept millions d'euros d'investissements.

Kiwi a été la première à prendre son bain sous les flahs. Cette femelle hippopotame de 5 ans, qui affiche 1,5 tonne sur la balance, s'est élancée devant son public dans le bassin d'un millier de mètres cubes spécialement aménagé et doté d'un système de filtration unique avec apport d'ozone pour rendre l'eau cristalline.

Le mâle Kvido (3 ans et une tonne) s'est contenté d'abord de rester sur la plage du nouvel écrin conçu pour les nouveaux poids lourd du zoo de Beauval. Tout un côté du bassin est vitré sur 44 mètres de long, dont un panneau de 22 mètres d'un seul tenant, donnant une vision sous-marine des deux mammifères amphibies. En surface, deux terrasses permettent de suivre les évolutions des animaux.

Et le bassin est bordé de plages, d'une rivière et d'une cascade; au centre d'un parc de trois hectares où un biotope africain a été recréé. Des potamochères (cochons sauvages) et des antilopes parcourent le terrain surmonté d'un filet métallique, permettant d'accueillir également 150 oiseaux d'une demi-douzaine d'espèces africaines.

"C'est la plus importante construction zoologique jamais réalisée à Beauval !" s'enthousiasme le directeur du zoo, Rodolphe Delord en présentant samedi ses nouveaux pensionnaires. "C'est un rêve d'enfant qui se réalise, j'y pensais depuis 20 ans", a-t-il expliqué.

Arrivés d'Italie et de République tchèque, les deux hippopotames, dont le zoo espère qu'ils vont se reproduire, avait en réalité commencé à barboter dès jeudi, semblant apprécier tout de suite leur nouvel environnement.

Le zoo de Beauval, où est conservé le seul couple de pandas géants de France, a accueilli l'année dernière plus d'un million de visiteurs.

K. L. avec AFP