BFMTV

Finistère: il découvre un obus en tondant une pelouse et l'apporte à la mairie

Des obus de la Seconde Guerre mondiale retrouvés dans les iles de Wallis et Futuna.

Des obus de la Seconde Guerre mondiale retrouvés dans les iles de Wallis et Futuna. - Illustration - Thierry Beauvillain - AFP

Curieuse découverte. Un agent d'entretien des espaces verts a provoqué l'évacuation de la mairie de Hanvec, dans le Finistère, vendredi, en y apportant un obus qu'il avait découvert en tondant une pelouse communale, ont indiqué samedi les gendarmes et la préfecture. La lame de la tondeuse "a raboté la tête de la fusée" de l'obus, un engin de 20 à 30 centimètres, a indiqué François Adam, chef secrétaire de la compagnie de gendarmerie de Landerneau, confirmant une information du Télégramme.

Le jardinier a pris de "gros risques pour lui-même et les autres", déplore Bernard Guérin, le sous-préfet de Brest: un premier, car il aurait pu ainsi activer involontairement le mécanisme de mise à feu, mais aussi "un deuxième en déterrant l'engin et en le prenant à bras le corps pour l'apporter à la mairie". En cas de découverte d'un engin explosif, "il ne faut pas y toucher et appeler immédiatement la gendarmerie ou la police", a-t-il insisté.

Les gendarmes qui se sont rendus sur place ont aussitôt évacué quatre employés de mairie et trois usagers, en attendant l'arrivée des militaires du service de déminage de Brest, a précisé Bernard Guérin. L'obus a ensuite été transporté à Brest pour y être neutralisé. La commune de Hanvec est située à une trentaine de kilomètres de Brest, une ville sur laquelle les Alliés avaient largué environ 30.000 tonnes d'engins explosifs, dont 10% n'auraient pas explosé, durant l'été 1944 pour déloger les Allemands.

la rédaction avec AFP