BFMTV
Société

Insécurité: deux Français sur trois estiment que la situation s'est dégradée ces dernières années

SONDAGE BFMTV - 67% des Français déclarent être de temps en temps ou souvent inquiets pour leur sécurité, révèle une nouvelle enquête élaborée par l'institut Elabe.

Une large majorité des Français considèrent que la situation dans le pays concernant la sécurité des biens et des personnes s'est dégradée ces dernières années, selon un nouveau sondage "L'Opinion en direct" piloté par l'institut Elabe pour BFMTV. 68% des sondés considèrent que la situation s'est dégradée, une hausse de 5% en un an.

Trois Français sur dix (28%) estiment que la situation "ne change pas" et 4% considèrent qu'elle s'améliore. Toutefois, une nette différence peut être observée selon les catégories de populations: 71% des retraités et 75% des ouvriers considèrent que la situation s'est dégradée ces dernières années, contre 59% des cadres et 55% des 18-24 ans.

Deux Français sur trois estiment que la situation s'est dégradée ces dernières années, une opinion en hausse sur un an
Deux Français sur trois estiment que la situation s'est dégradée ces dernières années, une opinion en hausse sur un an © BFMTV

Par ailleurs, 15% des Français déclarent avoir été victimes d’agression, de vol dans la rue ou de cambriolage au cours des deux dernières années, selon l'enquête. 29% ont un proche qui en a été victime.

67% des sondés affirment cependant être de temps en temps ou souvent inquiets pour leur sécurité, en particulier les électeurs d'Eric Zemmour (97%) et de Marine Le Pen (84%). Loin devant les électeurs de Jean-Luc Mélenchon (50%) et d'Emmanuel Macron (75%).

Seulement 30% des Français font confiance à Macron sur la sécurité

Pour les sondés, l'action du gouvernement contre l'insécurité est inefficace. Une opinion partagée au sein de toutes les catégories de population, y compris chez les électeurs d'Emmanuel Macron (53% la jugent inefficace).

Une large majorité (61%) des Français estime d'ailleurs que les agressions sur les personnes doivent être la priorité d'action du gouvernement, devant les agressions à caractère sexuel ou sexiste (52%).

Seul un tiers des sondés (30%) font confiance au président de la République sur les questions de sécurité, soit huit points de moins que Marine Le Pen (38%).

Une différence observée particulièrement chez les ouvriers (49% font confiance à Le Pen, 24% à Macron). Cependant, aucune des principales personnalités politiques du pays n'obtient la confiance d'une majorité des interrogés.

Échantillon de 1001 personnes représentatif des résidents de France métropolitaine âgés de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée selon la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes: sexe, âge et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération. Interrogation par Internet du 29 au 30 novembre 2022.

Ariel Guez