BFMTV

Immobilier: vers une baisse des prix en 2012 ?

-

- - -

Les prix de vente des logements anciens, qui ont battu un nouveau record à Paris fin 2011, devraient baisser de 5 à 10% cette année en France mais rester élevés en raison de la pénurie d'habitations.

Les prix des logements anciens devraient baisser de 5 à 10% en France cette année selon la Chambre des notaires et l’Insee. Une baisse qui dépendra toutefois de la situation économique et qui ne sera durable « que si la construction neuve s’accélère durablement et pendant plusieurs années » préviennent les notaires.

+31,8% pour le 9è arrondissement de Paris

Cette baisse des prix mettrait fin à un long cycle de hausse. En 2011, les logements anciens ont encore grimpé de 4,3% en province et de 10,6% en Ile-de-France. Les compteurs ont carrément explosé à Paris (+14,7%) après une année 2010 déjà exceptionnelle (+17,5%). Jamais les prix n’ont été aussi élevés dans la capitale, avec un mètre carré à 8.390 euros en moyenne fin 2011. La palme revenant au quartier de la Chaussée d’Antin, près des Grands magasins du 9è arrondissement, avec une hausse de 31,8%.

Pénurie de logement

Des chiffres qui s’expliquent par une pénurie de logement. Pour le président des notaires parisiens, Me Christian Lefebvre, « la difficulté c’est que cette pénurie, tout particulièrement en Ile-de-France, est liée à un défaut de construction que l'on n'a pas su résoudre depuis 20 ans car on construit deux fois moins qu'il ne le faudrait d'après les objectifs gouvernementaux ».

La Rédaction