BFMTV

Immobilier : les ventes redémarrent

-

- - -

Finie la grande baisse de 2008 ? Les ventes dans l'immobilier en France semblent amorcer un redémarrage. Banques et vendeurs font des efforts, affirment les professionnels.

Vendeur ou acheteur, optimiste ou méfiant, faites-nous part, dans le forum ci-dessous, de votre avis, de votre expérience sur le marché de l'immobilier actuel et face aux banques !

Les ventes de logements redémarrent en France, à quelques heures du Salon national de l'immobilier, qui se tient porte de Versailles à Paris du 19 au 22 mars. Les agences que nous avons contactées l'affirment : les acheteurs sont de plus en plus nombreux, après de longs mois d'attentisme.

« Les banques jouent le jeu »

Comment les professionnels de l'immobilier expliquent ce redémarrage des ventes dans l'immobilier ? Tout d'abord, les taux d'emprunt accordés par les banques baissent sensiblement, avec du 4,50% en moyenne en taux fixe et du 4,25% en taux révisable. Des banques qui semblent plus souples sur les conditions de crédits, même si les acheteurs sans aucun apport ont peu de chance de décrocher un prêt.
Frédéric Senan, directeur général de Meilleurtaux.com, le numéro 1 du crédit sur internet, explique : « aujourd'hui quand on présente le dossier aux banques, on a 9 clients sur 10 qui trouvent un financement. Depuis début 2009, on a vu une bonne moitié des banques baisser leurs conditions de taux, adoucir un peu les règles d'octroi de crédit, avec notamment des durées allongées et des conditions d'apport moins difficiles que fin 2008. Il y a des taux. Il y a du crédit. Et aujourd'hui les banques jouent le jeu, pour une bonne part d'entre elles. »

Les vendeurs aussi...

De leur côté, les vendeurs se sont décidés à baisser leurs prix : de 7 à 15% en province. Paris restant un cas à part, avec des prix de vente qui ne bougent pratiquement pas. Et la pierre redeviendrait, semble-t-il, une valeur refuge, en ces temps de crise financière où la bourse continue d'afficher des résultats décevants.

La rédaction, avec Christophe Bordet