BFMTV

Immobilier : avec des taux d'intérêt au plus bas, pensez à renégocier votre emprunt

Les taux d'intérêts sont au plus bas atteignant 3%

Les taux d'intérêts sont au plus bas atteignant 3% - -

En avril, les taux d'intérêt des crédits immobiliers accordés aux particuliers par les banques ont atteint un niveau historiquement bas à 3%, selon une étude de l'Observatoire Crédit Logement/CSA. Beaucoup de particuliers sont concernés.

Si vous êtes un jeune propriétaire, c'est le moment de renégocier votre prêt : les taux d'intérêt des crédits immobiliers accordés aux particuliers par les banques en France sont passés à 3 % en moyenne pour l'accession dans le neuf et dans l'ancien. L'étude de l'Observatoire Crédit Logement/CSA précise que « jamais par le passé, les taux des crédits immobiliers n'étaient descendus aussi bas ». L'Observatoire note que cette nouvelle baisse des taux « bénéficie autant au marché du neuf (2,98% en avril) qu'au marché de l'ancien (2,99%) et dans une moindre mesure à celui des travaux (3,04%) ».

« Ceux qui ont un crédit à 4% ont peut-être intérêt à renégocier »

C'est donc le moment d'acheter un bien immobilier ou de faire racheter son crédit par une banque concurrente, directement en allant lui faire du pied, ou en passant par un courtier. « Tous ceux qui ont souscrit à un crédit supérieur à 4% ont peut-être intérêt à renégocier, explique Sandrine Allonier, directrice des études économiques chez Meilleurstaux.com. Mais cela implique des coûts donc on estime qu’il faut un point d’écart entre votre taux actuel et les taux moyen proposés. Cela va concerner ceux qui ont souscrit un crédit entre 2007 et 2010. Puis ceux qui ont souscrit à un crédit en 2011 ».

« Le rachat de crédit, c’est entre 5 et 6% de frais »

Philippe Taboret est directeur général adjoint de Cafpi, un courtier spécialisé dans les crédits immobiliers et le rachat de crédit. Il prévient : attention, se faire racheter son crédit, ce n'est pas gratuit. « Ça va coûter entre 5 et 6% de frais, explique le courtier, c’est les 3% de pénalités de remboursement anticipé plus un changement de garantie puisqu’on va changer de prêt et de banque donc on va changer la garantie de l’emprunt et puis de frais de dossier de l’ordre de 1%. Si je prends un exemple d’un prêt de 100 000 euros qui restent dus à la banque, c’est 6000 euros de frais pour faire racheter le crédit. Il va falloir calculer si avec le nouveau taux, la mensualité est plus faible. Dans ces cas-là, c’est une bonne opération ».

Tugdual de Dieuleveult avec V. Joanin