BFMTV

Ils offrent leurs RTT à un collègue pour sa fille malade, la hiérarchie refuse

La hiérarchie a refusé car la loi ne prévoit pas de don de jours de congés entre agents de l'Etat.

La hiérarchie a refusé car la loi ne prévoit pas de don de jours de congés entre agents de l'Etat. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Ils voulaient offrir leurs RTT à un collègue pour lui permettre de rester auprès de sa fille, hospitalisée. La hiérarchie a refusé.

Christophe Grosjean est brigadier-chef de police au commissariat de Nancy, père d'une petite fille de 8 ans atteinte d'une maladie génétique rare (le syndrone de Schwachman). Elle doit subir une greffe de moëlle osseuse pour laquelle elle restera hospitalisée 6 mois, à l'hôpital Necker de Paris.

Pour qu’il puisse rester auprès d'elle, une centaine de ses collègues ont décidé de lui offrir des jours de RTT. Mais la hiérarchie a refusé car la loi ne prévoit pas de don de jours de congés entre agents de l'Etat.

Une déception pour le papa, même s'il préfère retenir l'élan de solidarité.

"Aucune loi ni règlement n’existe, m'a répondu l'administration. Je pense que lors d’une situation exceptionnelle, il y a une autre réponse à donner. Ce qui me réconforte, c’est d’avoir pu remarquer que la solidarité était toujours présente. C’est très émouvant. La seule chose qui m’anime, c’est d’être près de ma fille."

Une proposition de loi autorisant le don de jours de repos entre salariés et agents de l'administration a été votée en janvier 2012 à l'Assemblée mais elle n'est toujours pas entrée en vigueur. Elle n'a même jamais franchi les portes du Sénat...

"Faire preuve d'humanité"

"On n’a pas retenu l’humanité du dossier", a déploré Virginie Grosjean, la mère d'Eva. "Il s’agit d’une petite fille de 8 ans, qui a besoin de son père. L'opération est très douloureuse. Même pour un adulte, c’est très douloureux. Je sais que l’administration est une grande machine. Mais même la-dedans, on attend qu’une personne fasse preuve d’humanité et débloque les choses."

Dans le privé, des cas de dons de RTT existant: en 2011, les salariés de Badoit avaient par exemple offert 170 jours de RTT à l'un de leurs collègues pour accompagner jusqu'au bout son enfant atteint d'un cancer du foie. Même élan de solidarité chez Fuji-Autotech, cette fois en faveur d'une employée dont le mari souffrait d'un lymphome.

|||Autoriser le don de RTT dans la fonction publique ?

La Rédaction avec Martin Bodrero