BFMTV

Hauts-de-France: entre 2h30 et 4h de retard pour les passagers d'un TGV Paris-Lille-Boulogne samedi

Un TGV, gare de Lyon à Paris (PHOTO D'ILLUSTRATION)

Un TGV, gare de Lyon à Paris (PHOTO D'ILLUSTRATION) - BFMTV

C'est la deuxième fois en deux jours qu'un TGV en direction de Lille subit un important retard, même si les deux pannes n'ont pas de rapport entre elles a indiqué la SNCF.

Un TGV Paris-Lille-Boulogne a dû être stoppé samedi matin près de Ressons-sur-Matz en raison d'une "avarie matériel", occasionnant entre 2h30 et 4h de retard pour les 400 passagers, en fonction de leur destination, a indiqué la SNCF.

Le TGV Inoui 7515, parti de la Gare du Nord à 7h40, devait arriver à Rang-du-Fliers, près de Berck (Pas-de-Calais) à 10h24. Mais "vers 8h, un bruit sous-caisse anormal, entendu notamment par plusieurs passagers, a été signalé au conducteur", a expliqué la SNCF. Après avoir réduit sa vitesse, le conducteur a dû arrêter le TGV en pleine voie "afin de procéder à des vérifications", mais n'a pas pu "identifier clairement la nature du problème".

Laurent Wauquiez à bord

La SNCF a donc décidé d'acheminer le train à vitesse réduite jusqu'à la gare TGV de Haute-Picardie toute proche, et de "transférer les passagers dans un autre train, pour leur permettre de poursuivre leur trajet jusqu'à Lille-Europe".

"La majorité des passagers", qui devaient se rendre à Lille, sont ainsi arrivés avec plus de 2h30 de retard, selon la compagnie, ajoutant que tous les usagers pourront être remboursés à 100%. Ce train transportait notamment le président du parti Les Républicains, Laurent Wauquiez, qui devait assister aux obsèques du maire de Tourcoing Didier Droart, et est donc arrivé à la fin de la cérémonie religieuse.

"Environ 70 passagers" devaient eux rejoindre les gares de Calais-Fréthun, Boulogne, Etaples-Le Touquet ou encore Rang-du-Fliers, et ont du emprunter une correspondance à Lille, arrivant à destination avec 4h de retard. Un autre TGV était déjà arrivé à Lille avec cinq heures de retard vendredi, au petit matin, à la suite d'une panne. Mais les deux pannes n'ont "aucun lien" entre elles, a précisé la SNCF.

Guillaume Dussourt avec AFP