BFMTV

Hausse de la consommation énergétique liée au mauvais temps

La consommation d'électricité a augmenté de 5 à 10% par rapport aux normales de saison

La consommation d'électricité a augmenté de 5 à 10% par rapport aux normales de saison - -

La consommation d'électricité en France est, depuis au moins dix jours, supérieure de 5 à 10% par rapport aux normales de saison. D'après RTE, filiale d'EDF chargée du réseau à haute tension, le mauvais temps en serait la cause principale.


Le mauvais temps a aussi ses effets sur la facture énergétique. La consommation d'électricité en France est, depuis au moins dix jours, supérieure de 5 à 10% par rapport aux normales de saison a affirmé le Réseau de transport d'électricité.

"On a des conditions météo actuellement où les températures sont 4 à 5 degrés en-dessous de ce qu'elles devraient être. Du fait de ces températures, on constate un accroissement de la consommation française d'électricité", a expliqué Jean-Paul Roubin, le directeur du dispatching national de RTE.

5.000 mégawatts de consommation supplémentaire

Ce sont environ 5.000 mégawatts de puissance de plus qu'à l'accoutumée qui sont sollicités, "soit l'équivalent de deux fois la consommation en hiver d'une ville comme Marseille" ou encore environ quatre réacteurs nucléaires.

Cet accroissement de la consommation française est "principalement lié aux moyens de chauffage électrique", selon M. Roubin. A cela vient notamment s'ajouter l'effet de la faible luminosité en fin de journée.

Conformément aux prévisions météo, cette surconsommation devrait perdurer jusqu'au milieu de la semaine prochaine. Du fait d'un chauffage électrique plus répandu qu'ailleurs, la France voit sa consommation varier plus fortement à cause des températures. En hiver, pour chaque degré en moins, la consommation sollicite 2.300 mégawatts de puissance en plus. Actuellement, ce chiffre tourne autour de "800 à 1.000", selon M. Roubin.