BFMTV

GDF Suez réclamerait une hausse de 7% du prix du gaz

-

- - -

Après n'avoir obtenu que 2% de hausse des prix en août, GDF aurait demandé un rattrapage et réclamerait une hausse de 7% des tarifs pour le 1er octobre.

La hausse des tarifs du gaz de 2% en août n’aura peut-être été qu’un début : pour le 1er octobre, GDF Suez a demandé à la Commission de régulation de l’énergie (CRE) une nouvelle augmentation de 7% des prix, selon le site Internet du Figaro. Pour l’entreprise en effet, les coûts d’approvisionnement ne cessent de grimper. L’achat de la matière première, qui représente plus de la moitié du prix, nécessiterait ainsi une hausse de 1%, mais les 6% restants sont à chercher du côté du rattrapage des augmentations que la société n’a jamais réussi à obtenir.

Le Conseil d’Etat saisi

Le 1er août dernier en effet, GDF Suez avait dû se contenter de sa maigre hausse des prix de 2%, l’Etat voulant limiter l’impact sur le pouvoir d’achat des ménages, alors que GDF souhaitait une revalorisation de 8%. L’opérateur avait alors saisi le Conseil d’Etat pour obtenir ce qu’il considérait être son dû et forcer la main du gouvernement : la loi impose en effet de répercuter l’évolution des coûts d’approvisionnement du groupe. Si elle avait été appliquée au pied de la lettre, la hausse aurait ainsi dû être de 8%, comme le demandait GDF Suez. Ajoutez à cela 280 millions d’euros de rattrapage pour 2011, et le compte y est, l’entreprise est légalement en droit de demander sa hausse de 7%. C’est ce qu’elle fait, tout en faisant, une fois encore, appel au Conseil d’Etat pour s’assurer d’obtenir son dû. Pas sûr que le gouvernement trouve une nouvelle pirouette pour y échapper.

La rédaction, avec Reuters