BFMTV

Fréjus: refusant de servir des sans-papiers, des bénévoles des Restos du Coeur démissionnent

Des membres de l'association Les Restos du Cœur emballent des savons recyclés pour les bénéficiaires, le 24 mars 2021 à Givors

Des membres de l'association Les Restos du Cœur emballent des savons recyclés pour les bénéficiaires, le 24 mars 2021 à Givors - JEFF PACHOUD © 2019 AFP

L'équipe locale des Restos du Coeur a démissionné la semaine dernière car elle refusait de servir des personnes sans-papiers. L'association essaye depuis de trouver une nouvelle équipe de bénévoles pour maintenir l'ouverture du centre.

À Fréjus (Var), l'association des Restos du Coeur pourrait bien disparaître. La semaine dernière, presque tous les bénévoles ont démissionné, rapporte Var-Matin. Selon leurs informations, ils ne voulaient plus servir les personnes étrangères en situation irrégulière.

Cette situation avait déjà créé des tensions avec les directions départementale et régionale de l'association.

"Nous leur avons demandé depuis quatre ou cinq mois de bien réfléchir à leur engagement, ils ont réfléchi, ils n'acceptent pas cet accueil inconditionnel au sein des Restos du coeur", a expliqué sur BFMTV Daniel Ravel, délégué régional des Restos du Coeur pour la région Sud. "Nous leur avons demandé de choisir, ils ont choisi, ils ont démissionné".

"Respect et solidarité envers toutes les personnes démunies"

"L'accueil inconditionnel aux Restos du Coeur n'est pas une condition négociable par nos bénévoles", a rappelé Daniel Ravel. "Lors de l'entrée chez nous, nous nous engageons tous à respecter l'accueil inconditionnel. Cela veut dire que nous accueillions quelle que soit la provenance des personnes, nous accueillions tout le monde. La misère n'a pas d'identité, pas de territoire".

Interrogé par Var-Matin, Jean-Philippe Florenson, président départemental, rappelle que les bénévoles sont tenus de respecter une charte. Sur la page de l'association, il est en effet souligné que les bénévoles doivent, entre autres, "respecter la Charte des bénévoles", et la première règle de celle-ci stipule le "respect et la solidarité envers toutes les personnes démunies".

"Cela veut dire qu'on accueille n'importe quelle personne qui entre dans les conditions financières. Toutes celles qui entrent dans les barèmes doivent être accueillies sans aucune discrimination et sans aucune sélection. Cette charte n'était plus respectée par les bénévoles", précise Jean-Philippe Florenson.

Une ouverture mardi?

Dans le Var, les bénévoles de cette association caritative fournissent une aide alimentaire, un soutien pour les actes administratifs et financiers, viennent en aide aux personnes à la rue, permettent un accès à la culture, aux loisirs mais aussi à des soins de bien-être. Localement à Fréjus, ils viennent en aide à environ 200 familles.

Pour ne pas totalement arrêter l'action de l'association, celle-ci a été reprise par la responsable du site de Roquebrune-sur-Argens (Var). Claudine Delompré explique à Var-Matin espérer pouvoir ouvrir mardi - l'établissement est ouvert le mardi matin tous les 15 jours -, mais il lui manque encore pour le moment des bénévoles.

"Le centre de Fréjus est resté ouvert mardi dernier, une équipe de nouveaux bénévoles a assuré la distribution alimentaire à ces quelque 200 familles qui se sont présentées. Mardi, elles se présenteront et seront accueillies dans ce centre des Restos du coeur", assure Daniel Ravel.
Salomé Vincendon
Salomé Vincendon Journaliste BFMTV