BFMTV

Forte hausse des actes islamophobes en 2015

Une salle de prière musulmane saccagée à Ajaccio, le 25 décembre 2015.

Une salle de prière musulmane saccagée à Ajaccio, le 25 décembre 2015. - Pierre-Antoine Fournil - AFP

Les actes islamophobes se sont multipliés en France en 2015, notamment après les attentats de janvier et du 13 novembre. Au point d’atteindre "un sommet", selon le Comité contre l'islamophobie en France et le Conseil français du culte musulman.

Le saccage d'une salle de prière musulmane vendredi à Ajaccio n'est pas un acte isolé. Les exactions visant les lieux de culte musulmans se sont multipliées en France en 2015. D’après le Comité contre l'islamophobie en France (CCIF), qui établit un lien direct avec les attentats, les actes islamophobes atteignent cette année un "sommet".

"Notre constat, il est dramatique. Sur le premier semestre 2015, on a eu une augmentation de plus de 23% par rapport à l'année dernière. On est très inquiets", s’alarme Jawad Bachare, responsable régional du comité dans le Nord-Pas-de-Calais, cité par Europe 1 ce lundi.

"Un sommet" atteint en 2015

Même constat pour le Conseil français du culte musulman (CFCM), instance représentative des musulmans de France citée samedi par l’AFP, selon qui le nombre d'actes islamophobes a atteint "un sommet" en 2015.

Les chiffres de l'Observatoire contre l'islamophobie au CFCM reposent sur les plaintes recensées par le ministère de l'Intérieur. Dans les 12 jours qui ont suivi l'attentat contre Charlie Hebdo et l’Hyper casher en janvier, la police et la gendarmerie ont enregistré 128 actes antimusulmans, selon le CFCM. Et au premier semestre 2015, les actes et menaces "islamophobes" ont presque quadruplé par rapport à la même période l'an dernier (274 contre 72), selon l'Observatoire contre l'islamophobie.

La tension s’est encore exacerbée après les attentats du 13 novembre à Paris et en Seine-Saint-Denis, selon le CCIF, qui fait état de 222 actes islamophobes.

"Par exemple, on interdit de plus en plus souvent aux mamans voilées d'accompagner les enfants lors des sorties scolaires. 119 cas sont liés à ces discriminations", explique Jawad Bachare auprès d’Europe 1. "Les 103 autres sont liés à l'état d'urgence, avec notamment des perquisitions abusives."

exactions contre des lieux de culte musulmans cette année (liste non exhaustive établie par l'afp):

25 décembre: saccage d'une salle de prière musulmane dans une cité populaire d'Ajaccio (Corse-du-Sud), où, la nuit précédente, deux pompiers et un policier avaient été blessés dans des échauffourées.

16 octobre: une tête de sanglier accrochée à la grille d'enceinte de la mosquée d'Aubagne (Bouches-du-Rhône), à l'est de Marseille.

8 octobre: des tags anti-islam découverts à proximité de la mosquée de Béziers (Hérault).

10 septembre: une tête de sanglier découverte sur la porte d'une salle de prière musulmane de la station balnéaire d'Ile Rousse (Haute-Corse).

  • 23 août: un incendie d'origine criminelle ravage la mosquée d'Auch (Gers), deux jours après l'attaque menée par un Marocain au profil de militant islamiste dans un Thalys entre Bruxelles et Paris.

6 août: la mosquée de Mérignac (Gironde) est la cible d'un cocktail molotov qui provoque un début d'incendie.

  • 8 juin: une mosquée en construction à Carpentras (Bouches-du-Rhône) cible d'un tir.

24 avril: suspicion d'incendie volontaire dans une salle de prière musulmane à Pargny-sur-Saulx (Marne).

  • 11 avril: le mur d'une mosquée couvert de tags haineux à Vandoeuvre-lès-Nancy, près de Nancy (Meurthe-et-Moselle).

3 avril: quatre élèves de l'Ecole des pupilles de l'Air en Isère mis en examen pour avoir projeté "une action" contre une mosquée à Montélimar (Drôme).

  • 23 janvier: un homme "souffrant de troubles psychiques" interpellé à Carcassonne (Aude) après avoir menacé de "faire exploser" la mosquée de la ville.

9 janvier: cinq coups de feu tirés sur la mosquée de Soissons (Aisne) dans la nuit.

  • 9 janvier: une tête de porc et des viscères découverts accrochés à la porte d'une salle de prière musulmane, à Corte (Haute-Corse).

9 janvier: deux mosquées en chantier visées: une croix gammée dessinée à Liévin et à Béthune (Pas-de-Calais) un tag "dehors les arabes".

  • 8 janvier: à Rennes (Ille-et-Vilaine), les inscriptions "Er maez" -"dehors" en breton - et "Arabes", taguées à la bombe dans la nuit sur la façade d'un centre culturel et cultuel islamique en construction.

8 janvier: un homme interpellé après avoir tagué "Mort aux Arabes, les Français sont en guerre, honte à votre peuple"! sur le grand portail de la mosquée de Poitiers (Vienne).

  • 8 janvier: quatre coups de feu tirés dans la nuit sur la façade d'une mosquée à Saint-Juéry (Tarn).

8 janvier: un incendie provoque d'importants dégâts dans une mosquée d'Aix-les-Bains (Savoie).

  • 8 janvier: des inscriptions racistes et haineuses faisant référence à l'attentat contre Charlie Hebdo tracées sur la mosquée de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques).

8 janvier: à Bischwiller (Bas-Rhin), un tag "Ich bin Charlie" ("je suis Charlie", en allemand) découvert sur le mur extérieur d'une nouvelle mosquée, dont la construction s'achève.

  • 7 janvier: un homme lance quatre grenades à plâtre et tire avec un fusil 22 Long Rifle contre la mosquée des Sablons, au Mans (Sarthe), dans la nuit.
V.R.