BFMTV

Euromillions: gagner 190 millions peut aussi donner des cauchemars

Un billet d'Euro Millions, peut-être gagnant?

Un billet d'Euro Millions, peut-être gagnant? - Marysecyl - Flickr - cc

Gagner des centaines de millions d'euros... Cela peut faire fantasmer, mais au-delà des rêves de possessions matérielles, avez-vous vraiment pensé aux conséquences d'un tel gain?

190 millions: c'est la folle somme à gagner vendredi soir pour le nouveau tirage d'Euro Millions. Si vous jouez une mise de 2,50 euros, vous avez 0,0000008% de chance de remporter le gros lot. Autant dire que ce n'est pas gagné d'avance. Alors faisons un peu de mauvaise foi et imaginons toutes les bonnes raisons de ne pas vouloir gagner ce soir...

> L'isolement

Joint par BFMTV.com, le Dr Marc Valleur, chef du service de soins à l'hôpital Marmottan, spécialisé dans les addictions, estime que les dangers sont "plus d'ordre sociologique que psychologique: doit-on donner de l'argent à ses proches? Comment gérer la jalousie de ses amis?" 

"Très vite se pose le problème de la discrétion", arguent de leur côté les sociologues Michel et Monique Pinçon-Charlot. "Vous vous dites: si les voisins le savent, les collègues, on va tout de suite être sollicités. Il y a la peur réelle d'être tout à coup un riche parmi les modestes, de changer dans les yeux des autres alors qu'on n'est pas forcément fait pour ça."

> La paranoïa

Quand on découvre que l'on a gagné le gros lot, il faut prévenir la Française des Jeux, qui fixe un rendez-vous pour la remise du chèque. D'ici là, il ne faut surtout pas perdre son ticket gagnant! Commencent alors plusieurs jours d'angoisse. "Je ne suis pas sorti de chez moi pendant quatre jours et je n'ai pas dormi non plus. Je gambergeais comme un malade", raconte un multimillionnaire au Point. "Un gagnant racontait qu'il avait emballé son ticket, l'avait mis dans une boîte en fer et l'avait enterré dans son jardin. D'autres dorment avec", s'amusent les Pinçon-Charlot.

> La grandeur puis la décadence

L'Euro Millions, créé en 2004, "est pensé dans l'idée de changer de vie", témoigne le Dr Valleur. "Les gains sont si déraisonnables qu'ils donnent la sensation aux joueurs qu'ils vont pouvoir changer radicalement de vie". Mais passés l'euphorie et l'état de grâce, le gagnant doit retrouver la tête froide s'il ne veut pas tout perdre. C'est ce qui est arrivé à Michael Carroll. En 2002, ce Britannique âgé de 18 ans, éboueur de profession, décroche 11,4 millions d'euros au Loto.

Pendant plusieurs années, le jeune homme a dépensé sans compter, claquant notamment plus d'un million dans des jeux d'argent, presque six millions pour sa famille et ses amis, et d'autres sommes aussi folles en fêtes débridées et en drogues. Moins de dix ans après, à l'âge de 27 ans, il s'est retrouvé ruiné et alcoolique, raconte le Daily Mail. Il a repris un petit boulot, et confesse aujourd'hui vivre plus facilement avec 50 euros par jour plutôt qu'avec un million.

Ces trois raisons teintées de mauvaise foi ne doivent pas vous décourager pour autant si vous vous prenez à espérer le jackpot: comme le rappelle le Dr Valleur, "les gagnants sont extrêmement rares, et parmi eux, ceux qui deviennent malheureux le sont encore plus!"

Alexandra Gonzalez