BFMTV

Enfants mordus par un chien au Havre: 15 mois de prison avec sursis pour le détenteur

Le pitbull s'en est pris à quatre enfants au total, avant d'être attrapé et amené en fourrière. (photo d'illustration)

Le pitbull s'en est pris à quatre enfants au total, avant d'être attrapé et amené en fourrière. (photo d'illustration) - Kenzo - Flickr - cc

Son chien classé en catégorie 2 avait mordu plusieurs enfants au Havre début octobre. Il a été condamné mercredi à 15 mois de prison avec sursis et devra payer plusieurs milliers d'euros de dommages et intérêts aux victimes.

Le détenteur du chien de type pitbull qui avait mordu gravement et traumatisé plusieurs enfants au Havre début octobre a été condamné mercredi à 15 mois d'emprisonnement avec sursis et à des milliers d'euros de dommages et intérêt par le tribunal correctionnel de la ville.

Charles Micout, 24 ans, demeurant à Gennevilliers dans les Hauts-de Seine, était poursuivi pour "blessures involontaires" ainsi que de plusieurs infractions à la cession et à la détention d'un chien dangereux de catégorie 2.

Une peine bien plus sévère que les 6 mois demandés par le parquet

Le tribunal lui a infligé aussi deux ans de mise à l'épreuve avec contrôle judiciaire et une interdiction de 5 ans de détenir un chien dangereux.

Il est allé plus loin que les 6 mois de prison avec sursis réclamés par le parquet, voulant marquer "la gravité des faits" ayant abouti à de graves blessures laissant des cicatrices chez de jeunes enfants et à des traumatismes psychologiques.

"Vous vous êtes rendu coupable d'une vraie négligence car vous dormiez quand votre chien s'est échappé (...) c'est d'autant plus grave qu'il s'était déjà échappé à deux reprises", a déclaré au prévenu le président du tribunal.

Cette sieste que faisait le détenteur du chien au domicile havrais de ses parents va lui coûter très cher en dommages et intérêts.

Une avance de 20.000 euros avant un jugement au civil

Il devra régler une avance de près de 20.000 euros au total, en attendant qu'un procès civil fixe les montants définitifs après expertise des victimes. Le premier propriétaire du chien a lui été relaxé, n'écopant qu'un total de 300 euros d'amendes.

Le 5 octobre dernier un American Staffordshire terrier ("Amstaff"), proche du pitbull, nommé "Floki" puis "Memphis", avait semé la panique dans un quartier pavillonnaire de l'est du Havre/

Il s'était acharné sur une fillette de 9 ans qui jouait avec deux cousins qui ont été traumatisés. Puis il s'était précipité plus loin sur deux soeurs de 11 et 14 ans, les blessant tout aussi gravement, avant de mordre plus légèrement leur frère aîné de 17 ans.

D. N. avec AFP