BFMTV

En manque de farine, des Lyonnais se tournent vers les meuniers

Alors que les paquets de farine manquent dans les supermarchés durant le confinement, la minoterie de Montluel, près de Lyon, fournit les particuliers.

Plus aucun paquet de farine dans les supermarchés. C'est le constat fait par de nombreux consommateurs depuis le début du confinement. Pour pallier l'absence de ce produit en rayon, des habitants de l'agglomération lyonnaise ont trouvé une solution: aller acheter de la farine directement chez les meuniers. À une trentaine de kilomètre de Lyon, la minoterie de Montluel accueille ainsi les particuliers durant le confinement pour leur vendre ce précieux sésame.

"On trouve plus en magasin, donc on prend un sac de 25 kilos, un sac de 10, et puis on va répartir" à la famille, explique au micro de BFM Lyon Céline, l'une des clientes du meunier.

Du "petit conditionnement" de farine

Face à des clients ravis de trouver enfin de la farine, Patrick Malissard, meunier de la minoterie, a dû changer sa manière de travailler.

"On ne fait pas, ou très peu, de ventes aux particuliers d'habitude, hormis par 25 kilos, raconte-t-il. Mais c'est vrai que là on a eu énormément de demandes, donc on a su s'adapter. Donc on a fait du petit conditionnement, soit du 5 ou du 10 kilos."

Une adaptation qui permet de satisfaire les demandes de particuliers. D'ordinaire, les sac d'un kilo que l'on trouve généralement en grandes surfaces proviennent avant tout d'Allemagne. "Nous, meuniers français, on n'est pas équipés en ensacheuses pour faire du petit conditionnement donc c'est vrai que souvent, ça vient de l'étranger", confirme Patrick Malissard.

Cette nouvelle demande des particuliers est également une bonne nouvelle pour le meuniers, puisqu'elle permet de compenser la perte liée à la baisse d'activité des boulangeries et pâtisseries ainsi que la fermeture des restaurants.

Juliette Mitoyen