BFMTV

Emotion chez Smoby

-

- - -

Le groupe allemand Simba a été choisi par le tribunal de commerce pour reprendre Smoby, ce qui devrait entraîner plus de 600 licenciements.

Déception et amertume aujourd'hui chez les salariés de Smoby après le choix hier par le tribunal de commerce de Lons-le-Saunier (Jura) du groupe allemand Simba pour reprendre en partie leur entreprise en redressement judiciaire.

Simba, leader allemand du jouet, va licencier près de 600 personnes en France sur un effectif total de 1.080, soit plus de la moitié des salariés. Un site (sur les 9 de Smoby, dans l'Ain et le Jura) va également fermer : celui d'Oyonnax, dans l'Ain.

Les salariés et les délégués syndicaux de Smoby pensaient que beaucoup plus d'emplois pourraient être conservés mais le tribunal a préféré un professionnel du jouet à la holding grenobloise Abcia, spécialisée dans la reprise d'entreprises en difficulté, également candidate à la reprise du numéro un français du jouet.

Corinne Allard, déléguée du personnel chez Smoby, est en pleurs au mirco de RMC. Elle doit annoncer la mauvaise nouvelle à ses collègues, « des gens qui ont plus de trente ans de bons et loyaux services ». Elle va devoir « affronter les gens pour leur dire que, malheureusement, Simba ne garde que vingt-cinq emplois dans l'Ain », sachant que « pour se reconvertir dans autre chose, ils vont vraiment avoir du mal ».

La rédaction et Florent Germain