BFMTV

Electricité : 11% des Français ont du mal à payer leurs factures

Selon un dernier baromètre Powermetrix-AFP , 11% des Français ont du mal à payer leurs factures

Selon un dernier baromètre Powermetrix-AFP , 11% des Français ont du mal à payer leurs factures - -

Près de 11% des Français - soit plus de 3 millions de foyers - reconnaissent avoir récemment eu des difficultés à payer leurs factures d'électricité, selon le baromètre Powermetrix-AFP lancé mardi. François Carlier de l'association Consommation Logement et Cadre de Vie (CLCV), explique sur RMC les racines de ce phénomène.

La précarité énergétique grandit d’année en année en France. Selon le dernier baromètre Powermetrix-AFP, plus de 3 millions de foyers indiquent avoir eu du mal à payer les factures d’électricité. Cela représente 11% des foyers français. Pour François Carlier directeur de l’association Consommation Logement et Cadre de Vie (CLCV), la situation des 3 millions de ménages français touchés par la précarité énergétique, s’explique notamment par la longueur de l’hiver cette année. Mais aussi par les factures du premier trimestre qui tombent en ce moment et qui sont assez importantes au regard des basses températures qui se sont abattues sur le pays depuis le mois de décembre. « Le premier trimestre a été très rigoureux, il y a donc eu une forte consommation de chauffage. La facture est donc élevée et c’est problématique dans une période comme celle que nous vivons actuellement », explique sur RMC François Carlier, directeur de la CLCV.

« Le prix du gaz a doublé depuis 2000 »

Ces foyers touchés par des factures qui s’envolent ne sont pas uniquement les foyers qui se chauffent à l’électricité. « Tous les foyers sont touchés. Le prix du gaz a doublé depuis 2000. Le prix du fuel qui est indexé sur le prix du pétrole a aussi beaucoup augmenté. C’est vrai qu’il y a 20 ans, les gens qui se chauffaient au gaz pouvaient dire que pour eux ce n’était pas cher. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas. Il faut aussi rappeler un autre facteur. Certaines hausses de prix sont injustifiées, je pense au prix du gaz. En 2007, 2008, 2009 cela a été augmenté de 7% par an parce que c’était indexé sur le prix du pétrole alors que cela ne se justifiait pas », explique encore le directeur d'association de consommateurs

Les foyers précaires les plus touchés

Parmi les foyers les plus touchés par les difficultés de paiement dues aux factures importantes, on retrouve bien sûr les foyers les plus précaires. Ces derniers sont en effet particulièrement touchés car ils ne peuvent pas faire de travaux d’isolation qui permettraient moins de déperdition d’énergie donc des économies sensibles sur leurs factures. Souvent, ils se chauffent avec des chauffages d’appoint hyper gourmands en énergie. « Les jeunes actifs et les étudiants, décrypte François Carlier, sont souvent dans des tout petits logements à cause de la crise. Ces chambres de bonnes, qui sont souvent sous les toits, sont des passoires thermiques. S’ils veulent avoir chaud, cela coûte trop cher donc ils vivent dans le froid ». Il faut donc avancer plus vite en matière d’isolation, indique François Carlier car c’est une des solutions au problème de la précarité énergétique.

La précarité énergétique, c'est quoi ?|||

L'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) définit la précarité énergétique comme le fait de consacrer plus de 10% de ses revenus à sa facture d'énergie. 3,8 millions de foyers français sont dans cette situation.

Tugdual de Dieuleveult avec Jean-Jacques Bourdin