BFMTV

VIDEO - Rythmes scolaires: les assouplissements proposés par Hamon

Les élèves d’une classe de Bobigny, participant à un débat.

Les élèves d’une classe de Bobigny, participant à un débat. - -

Au micro de RTL vendredi matin, Benoît Hamon a annoncé deux mesures pour assouplir la réforme des rythmes scolaires. Il propose notamment de réduire le temps de travail en semaine.

La réforme des rythmes scolaires assouplie mais pas enterrée. En septembre prochain, toutes les communes devront adopter cette réforme contestée. Mais devant la bronca d'une partie des municipalités et des enseignants, le gouvernement a voulu faire un geste en annonçant vendredi, par la voix du nouveau ministre de l'Education Benoît Hamon, deux mesures pour l'assouplir.

Concrètement, Benoît Hamon propose deux choses: "la possibilité pour les maires de concentrer toutes les activités périscolaires sur une seule demi-journée" et d'alléger encore la semaine de travail, "de faire par exemple une semaine de 23h" mais de rattraper les heures manquantes "sous la forme d'un allongement de la durée du temps de travail" au détriment des vacances, a-t-il détaillé sur RTL. "Mais tout ceci sous réserve d'un accord" entre toutes les parties, a-t-il toutefois souligné.

Les cinq matinées de travail conservées

Sur Twitter, le ministre a ensuite réaffirmé qu'il y aurait bien cinq matinées de classes "pour tous les écoliers" et "davantage de souplesse l'après-midi".

#nouveauxrythmes à la rentrée 2014 : 5 matinées de classe pour tous les écoliers et davantage de souplesse pour les après-midis.
— benoithamon (@benoithamon) April 25, 2014

"On garde les cinq matinées parce que ce sont les pics d'attention des élèves", a-t-il justifié un peu plus tard sur BFMTV, soulignant que le meilleur temps scolaire pour apprendre était "entre 9h et 12h".

Une "avancée", a réagi le maire UMP de Nice Christian Estrosi dans la foulée sur Twitter, tout en déplorant le maintien de l'école le mercredi. "S'obstiner à vouloir faire école le mercredi matin est une mauvaise idée", a-t-il déclaré sur BFMTV.

Il y a des avancées dans les annonces de #Hamon avec la semaine allégée et la possibilité de rassembler le périscolaire sur 1 journée #BFM
— Christian Estrosi (@cestrosi) 25 Avril 2014

Mais d'accord ou pas, toutes les communes devront appliquer la réforme à la prochaine rentrée, a rappelé Benoît Hamon. Car "si on imaginait qu'on pouvait de nouveau étaler, ce serait le désordre et moi je ne souhaite pas qu'il y ait trop de désordre".

S. C.