BFMTV

Premiers résultats de Parcoursup et premières galères

Parcoursup.

Parcoursup. - Lionel BONAVENTURE / AFP

Les premiers résultats de Parcoursup ont été publiés aux alentours de 18 heures ce mardi. Le site est déjà indisponible du fait d'un afflux de connections.

Le site Parcoursup a délivré mardi en début de soirée ses premières réponses aux souhaits des lycéens désireux d'entamer des études supérieures. Et, déjà, le site a dû faire face à un afflux de connections qui ont conduit à l'ouverture d'un site de désengorgement. "Le site est actuellement saturé, merci de vous reconnecter ultérieurement", pouvait-on lire à 20 heures.

Le site de Parcoursup saturé
Le site de Parcoursup saturé © Capture d'écran Parcoursup

Dysfonctionnements

Quelque 810.000 inscrits sur Parcoursup pouvaient potentiellement se connecter sur la nouvelle plateforme, pour connaître les réponses à leurs souhaits. Mais, sur les réseaux sociaux, de nombreux messages sont apparus, beaucoup d'entre eux dénonçant des dysfonctionnements et critiquant notamment des chiffres farfelus liés aux listes d'attentes.

Les réponses sont communiquées sur le dossier personnel Parcoursup ou sur l'application mobile si le jeune l'a téléchargée, ainsi que les dates limites pour les réponses. Il faudra cliquer sur "j'accepte" ou "je renonce" pour une proposition, et "je maintiens" ou "je renonce" pour un "en attente".

4000 recalés en 2017

Les réponses données sur Parcoursup sont "oui", "non" ou "en attente" pour les filières sélectives (classes prépa, BTS, DUT, double-licences etc.), comme les années précédentes. Pour les filières non sélectives, c'est "oui", "en attente" ou "oui si", si l'université considère que le candidat ne possède pas les connaissances et compétences requises. Il est accepté à condition qu'il s'engage à suivre un parcours d'accompagnement.

Ce matin, Frédérique Vidal la ministre de l'Enseignement supérieur, avait assuré sur France Inter, que la moitié des inscrits sur Parcoursup auraient une réponse positive dès ce soir. Le ministère doit communiquer mercredi matin les premiers chiffres d'admission.

L'année dernière 4000 lycéens ayant obtenu leur bac n'avaient pas eu d'affectation à l'université, devenant les recalés d'Administration post-bac, l'ancien système d'orientation des lycéens.

G.D. avec AFP