BFMTV

Paris: les élèves d'une école spécialisée mis à la porte, les parents démunis

Le cours Réaumur, une école privée spécialisée dans l'accueil d'enfants en difficulté ou surdoués a fermé brutalement ses portes après un changement de propriétaires. La cinquantaine d'élèves et leurs parents se retrouvent démunis, plusieurs plaintes ont été déposées.

Le Cours Réaumur dans le 2e arrondissement de Paris était réputé auprès des professionnels et des parents. Mais cette école privée spécialisée dans l'accueil d'élèves en difficultés ou surdoués vient a fermé brutalement ses portes mi-octobre. Une décision incompréhensible pour les anciens propriétaires, qui avaient vendu l'établissement durant l'été. 

"Les renvoyer comme ça sans préavis, fermer l'établissement au bout de deux mois d'existence sous une nouvelle direction, c'est tout simplement odieux", déplore Fabienne Trollet, ancienne enseignante et responsable des primaires. 

Des élèves ainsi que des enseignants ont été renvoyés par la direction, avant que celle-ci informe les parents d'élèves de la fermeture de l'école "jusqu'à nouvel ordre" dans un courrier. Dans cette lettre, la direction indique que le comportement de certains élèves était devenu totalement "inadmissible". Une fausse explication pour le couple d'anciens propriétaires.

"La moindre petite chose, un cri d'enfant, un désordre était tout de suite monté en épingle pour renvoyer l'enfant. il faut dire qu'en six semaines, les 58 enfants ont été renvoyés", explique François Trollet, ancien directeur du Cours René Réaumur. 

Le couple se sent aujourd'hui floué, trompé et regrette sa décision. Selon certains parents, le but des nouveaux propriétaires était dès le début d'ouvrir une autre école destinée à un public plus riche.

Des humiliations subies par les élèves

Des parents qui se retrouvent démunis face à cette situation, alors que leurs enfants avaient trouvé un équilibre dans cette école qui accueille des élèves souffrant par exemple de syndrome d'Asperger, du syndrome Gilles de la Tourette ou des enfants précoces. "On leur a volé leur école", résume une maman. 

En plus des exclusions, des parents d'élèves dénoncent des menaces, des discriminations et humiliations subies par les élèves atteints pour certains d'un handicap. C'est le cas des parents de Maria, atteinte de troubles nerveux intenses.

"Elle m'a dit c'est tendu, ça crie dans tous les sens. Ils ont commencé à renvoyer un élève par-ci, un élève par-là. Ensuite la directrice lui a dit, c'est elle qui me l'a rapporté, que si elle était renvoyée, aucune école ne l'accepterait. Déjà c'est très dur à entendre pour les parents, mais imaginez pour une enfant. Depuis septembre, c'est l'effondrement total pour elle", raconte cette maman. 

L'actuelle direction réfute totalement ces propos et parle de tromperie et de mensonge.

Des alternatives plus chères pour les parents 

De leur côté, les parents tentent de s'organiser pour trouver de nouveaux établissements pour leurs enfants.

"J'ai trouvé un autre établissement mais qui nous coûte beaucoup plus cher que le Cours Réaumur, raconte la maman de Cyril. Le seul établissement qui l'a accepté est un établissement à Vincennes mais qui demande un investissement financier familial extrêmement élevé."

Les parents qui le souhaitent peuvent être aidés par le rectorat dans leur recherche. Ce dernier a inspecté à deux reprises l'établissement en deux ans, mais n'est pas en mesure de révéler les conclusions de la dernière inspection réalisée ces dernières semaine. 

Plusieurs plaintes ont été déposées par les parents et le personnel enseignants. L'affaire a été confiée à la Brigade des mineurs du 17e arrondissement. 

Dah Magassa avec Carole Blanchard