BFMTV

Ouverture des inscriptions sur Parcoursup: ce qui change cette année

Une lycéenne consultant ses vœux de formation sur Parcoursup en mai 2018 (photo d'illustration)

Une lycéenne consultant ses vœux de formation sur Parcoursup en mai 2018 (photo d'illustration) - Denis Charlet-AFP

Les élèves de terminale qui souhaitent entamer des études supérieures et les étudiants en réorientation peuvent s'inscrire dès ce mercredi sur Parcoursup. Ils ont jusqu'au 12 mars pour formuler leurs vœux. Après, il sera trop tard.

Coup d'envoi de la première étape sur Parcoursup. À partir de ce mercredi et jusqu'au 12 mars, les élèves de terminale et étudiants en réorientation peuvent s'inscrire sur la plateforme d'orientation dans l'enseignement supérieur et formuler leurs vœux.

  • 15.000 formations

Au total, quelque 15.000 formations sont proposées, ce qui représente l'ensemble des formations post-bac reconnues par l'État. Cette année, Parcoursup propose notamment 600 nouvelles formations, comme les licences sélectives de l'Université Paris-Dauphine, les dix instituts d'études politiques, de nouvelles écoles de commerce ou de management ainsi que les instituts de formations aux professions paramédicales.

Comme l'assure le ministère, qui met en avant une procédure "raccourcie" et "accélérée", chaque formation est présentée sous la forme d'une fiche détaillée actualisée permettant aux candidats "de consulter des informations essentielles avant de faire leurs choix", notamment les attendus, les critères généraux d'examen des dossiers, les débouchés ainsi que le taux d'accès à la formation l'année dernière.

  • Quid de la Paces?

La première année commune aux études de santé (Paces) est remplacée par deux voies d'accès aux études de médecine: la licence avec option accès santé (LAS) constituée d'une majeure, comme le droit ou l'économie, et d'une mineure "santé" ainsi que le parcours spécifique accès santé (Pass), l'équivalent de la Paces, qui permettra à l'étudiant de poursuivre ses études dans n'importe quelle spécialité. 

  • Dix vœux

Il est possible de formuler jusqu'à dix vœux, "avec des possibilités de sous-vœux selon les formations" comme les classes préparatoires aux grandes écoles ou les Instituts de formation en soins infirmiers pour lesquels il s'agit de formuler un vœu multiple, précise le site consacré à l'orientation dans le supérieur. De manière générale, il est fortement recommandé de ne pas formuler qu'un seul vœu ni de ne candidater qu'à des filières sélectives.

Pour chaque vœu, lycéens et étudiants devront détailler leur motivation. Il s'agit d'expliquer "pourquoi vous avez retenu une formation" et "quels sont vos atouts pour y réussir: qualités et compétences, intérêt, démarches conduites (entretiens, recherches sur Internet) pour connaître cette formation" en 1500 caractères maximum, indique encore Parcoursup.

Les candidats peuvent par ailleurs communiquer des informations relatives à leurs centres d'intérêt, expériences professionnelles ou compétences extra-scolaires - tels que engagements associatifs, séjours linguistiques, pratique culturelle ou sportive, Bafa ou encore formation aux premiers secours - dans une rubrique dédiée. Autant d'informations pour permettre "de se démarquer, de parler davantage de soi et mettre en avant des qualités ou des expériences qui vous sont propres et qui ne transparaissent pas dans les bulletins scolaires".

  • Le calendrier

Après le 12 mars minuit, il ne sera plus possible de formuler de nouveaux vœux ou d'en remplacer. Mais il sera toujours possible d'en supprimer. Les candidats auront jusqu'au 2 avril pour confirmer chacun des vœux et finaliser leurs dossiers. Ensuite, entre les mois d'avril et mai, les formations examineront les dossiers des candidats. Et les premières propositions d'admission tomberont à partir du 19 mai.

Comme l'année dernière, la procédure sera suspendue durant les épreuves écrites du baccalauréat, c'est-à-dire entre le 17 et le 24 juin. Cette phase principale d'admission s'achèvera le 17 juillet. La phase complémentaire, pour les candidats qui n'auraient obtenu que des refus, sera quant à elle ouverte du 25 juin au 11 septembre.

  • "Oui", "oui si", ou "en attente"

Si la formation répond "oui", cela signifie que le candidat est accepté sans condition. Si la réponse est "oui si", il devra suivre un parcours d'accompagnement pédagogique ou personnalisé - quelque 218.000 remises à niveau, parcours de soutien ou tutorat ont été proposés l'année dernière.

Des réponses "en attente" pourront également apparaître: les formations qui ont plus de candidats que de places disponibles les classent en fonction de leur dossier. Dans ce cas, le candidat pourra obtenir certaines informations afin d'estimer ses chances d'être accepté: sa position dans la liste d'attente, le nombre total de candidats dans la liste, le nombre de places dans la formation ou encore la position du dernier candidat qui a reçu une proposition d'admission l'année dernière.

Le candidat - ainsi que ses parents et son établissement - sera informé des réponses de formation par mail, SMS et sur son compte Parcoursup.

  • Quand répondre?

Du 19 au 23 mai, les candidats auront cinq jours pour répondre aux propositions reçues. Mais à partir du 24 mai, ils n'auront plus que quatre jours et, le lendemain, le délai sera réduit à trois jours. Parcoursup met en garde: "Si vous ne répondez pas à une proposition d'admission dans les délais prévus, vous perdez toutes les propositions d'admission qui vous sont faites (sauf celle déjà éventuellement acceptée) et vos vœux en attente." 

Le candidat sur liste d'attente pourra hiérarchiser ses vœux grâce à une option "répondeur automatique", disponible dès le 19 mai - un mois plus tôt qu'en 2019 - qui lui permettra de ne pas se connecter tous les jours à la plateforme.

Entre le 29 juin et le 1er juillet, le candidat devra confirmer ou non les vœux en attente qui l'intéressent toujours. Ce point d'étape - un seul au lieu de trois l'année dernière - est "obligatoire" à l'exception des candidats ayant déjà accepté une formation, ajoute Parcoursup. Sans réponse, tous les vœux en attente seront perdus.

Céline Hussonnois-Alaya