BFMTV

Évacuation de Tolbiac: la préfecture de police réaffirme qu'aucun étudiant n'a été blessé

Les forces de l'ordre ont évacué la faculté parisienne ce vendredi matin

Les forces de l'ordre ont évacué la faculté parisienne ce vendredi matin - Christophe SIMON / AFP

Selon une représentante du syndicat étudiant dans la faculté parisienne, une étudiant aurait chuté lourdement en essayant de fuir les forces de l'ordre. Une information démentie par la Préfecture de police de Paris.

Confusion autour des événements de Tolbiac. Selon la représentante de l'Unef dans cette université à Marianne, un étudiant serait dans le coma après l'évacuation de la faculté parisienne ce vendredi matin. D'après elle, la victime aurait lourdement chuté et se serait blessée à la tête en voulant s'enfuir à l'arrivée des forces de l'ordre.

Un discours qui contraste avec les déclarations du préfet de police de Paris, Michel Delpuech, qui affirmait ce matin que l'opération qui a concerné une centaine de personnes s'était déroulée "avec beaucoup de maîtrise, beaucoup de calme, sans incident".

La Préfecture de Police dément

Dans l'après-midi, le flou s'est installé et l'information selon laquelle un étudiant était dans le coma s'est propagée sur les réseaux sociaux. À tel point que la Préfecture de police de Paris a tenu à réagir dans un communiqué, demeurant sur ses positions. 

Elle a notamment indiqué qu'"aucun blessé n'a été recensé sur cette opération" avant de préciser qu'à "6h11, un jeune homme a été conduit par la Brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris à l'hôpital de la Pitié Salpêtrière pour une douleur au coude" mais que "l'intéressé a quitté l'établissement de lui-même à 7h30". Rien n'indiquant l'existence d'un blessé grave lié à l'évacuation de la matinée donc.

Conditionnel

Et le doute s'est renforcé lorsque Marianne a mis à jour l'article dans lequel la représentante du syndicat étudiant assure qu'un étudiant est dans le coma, en y joignant un encadré. L'hebdomadaire affirme désormais que "la représentante de l'Unef, après nous avoir assuré qu'un blessé se trouvait 'dans le coma', met désormais cette information au conditionnel mais maintient qu'un étudiant a été 'gravement blessé à la tête' et 'évacué vers l'hôpital'.

La faculté parisienne de Tolbiac était occupée depuis le 26 mars par des opposants à la réforme de l'accès à l'université. Lors de son évacuation par les forces de l'ordre, une personne a été interpellée.

P.L avec Mélanie Vecchio