BFMTV

Epreuve de maths au Bac: 40.000 lycéens demandent l'arrêt du "carnage"

Des lycéens se plaignent dans une pétition de l'épreuve de maths du baccalauréat.

Des lycéens se plaignent dans une pétition de l'épreuve de maths du baccalauréat. - -

Plus de 40.000 lycéens s'adressent au ministère de l'Education nationale dans une pétition. "Il faut arrêter le carnage", écrivent-ils, après une épreuve de maths qu'ils estiment "trop dure".

"Trop dur les maths". Plus de 40.000 lycéens s'adressent au ministère de l'Education nationale dans une pétition. Leur grief: l'épreuve de maths au baccalauréat, trop difficile selon eux.

"Après la physique et l'anglais c'est à présent au tour des maths d'être ultra-dure, si ça continue les résultats vont être inférieurs a 50% de réussite", dénoncent ces élèves qui sont 176.730 cette année à passer les épreuves de la filière scientifique. "Il faut arrêter le carnage des sujets du bac S", ont-il demandé au ministère dans cette pétition publiée jeudi sur internet.

"Mort au bac de maths 2014"

Une page Facebook, intitulée "Bac S 2014: sujet de maths trop dur", a également été ouverte quelques heures après la fin de l'examen. "Je me sentais prête pour cette épreuve et au final je me suis ramassée", a écrit Katy Delahaut sur cette page qui comptait 10.000 likes (j'aime, ndlr) samedi.

"On va (encore) se prendre cher", a pour sa part pronostiqué Sacha Nowak, plusieurs internautes prévoyant "du monde au rattrapage".

"Le bac était soi disant donné, l'éducation nationale l'a repris", pouvait-on lire sur une autre page Facebook ouverte jeudi et baptisée "Mort au bac de maths 2014".

"Soit c'est trop facile, soit c'est trop difficile", répond Hamon

Le ministre de l'Education a répondu à la pétition lycéenne: "soit les sujets sont trop facile, soit ils sont trop difficiles!", s'exclame-t-il. Le ministre tente aussi de rassurer les lycéens: "des commissions d'harmonisation étalonneront les corrections en fonction de la difficulté du sujet", affirme-t-il.

En 2013, le taux de réussite des bacheliers dans la filière scientifique caracolait à 92,5%, le plus élevé des séries générales.

A. K. avec AFP