BFMTV

Bac en contrôle continu: maintenues, les mentions seront attribuées par un jury d'harmonisation

Le Ministre de l'éducation, Jean-Michel Blanquer, quitte le palais de l'Elysée, le 18 décembre 2019

Le Ministre de l'éducation, Jean-Michel Blanquer, quitte le palais de l'Elysée, le 18 décembre 2019 - Eric Feferberg / AFP

Ce jury sera chargé d'évaluer l'élève en fonction des notes qu'il aura obtenues durant ses trois trimestres, à l'exception de celles attribuées pendant la période de confinement.

Malgré les bouleversements annoncés par Jean-Michel Blanquer concernant le bac 2020, certains aspects immuables de cet examen demeureront inchangés. Il en ira notamment ainsi des mentions - assez bien, bien, très bien -, qui seront donc maintenues malgré l'absence d'épreuves écrites ou orales, remplacées cette année par le contrôle continu. 

Il y a un élément complémentaire à ce maintien des mentions: ceux qui les attribuent, à savoir les jurys. Eux aussi seront mis en place pour cette singulière et inédite édition du baccalauréat. Cette année, les candidats étant notés sur la base de leur contrôle continu, le "jury d'examen" sera chargé d'examiner les livrets scolaires des élèves, a annoncé le ministre de l'Éducation nationale.

"Garantir l'équité"

Le jury d'examen sera "présidé par un inspecteur général dans chaque département". Il lui sera possible de "valoriser un engagement, valoriser les progrès de l'élève", a poursuivi Jean-Michel Blanquer.

Ce jury, qui basera donc ses notes sur celles obtenues par l'élève au cours de ses trois trimestres, aura pour objectif de "garantir l'équité entre les candidats et notamment l'harmonisation pour tenir compte des différences de notation entre les établissements".

Assiduité et rattrapage

Il tiendra également compte de "l'assiduité" des candidats, qui devront assister à leurs cours jusqu'au mois de juillet. "C'est une condition sine qua none, dans la mesure où il y aura un retour à la normale dans l'intervalle bien sûr, (...) pour obtenir le diplôme", a prévenu le ministre.

"Les candidats ayant obtenu entre 8 et 10 (de moyenne) pourront assister aux examens de rattrapages dans les conditions connues, (...) habituelles", a-t-il annoncé.

S'agissant de ceux qui n'obtiennent pas leur bac (en-deçà de 8 sur 20), le jury d'harmonisation se réunira pour évaluer s'ils sont éligibles, "sur des critères d'assiduité et de motivation", à la session de septembre.

Jules Pecnard