BFMTV

Ecotaxe : les routiers bloquent les grands axes

Routiers en Bretagne

Routiers en Bretagne - -

Les transporteurs routiers continuent leurs actions contre l'écotaxe ce lundi. Retrouvez les principaux points de blocage.

Patrons et salariés du transport routier se mobilisent cette semaine. Cette fois, c'est le "collectif Spinelli" qui appelle à la grève et au rassemblement des camions sur les grands axes routiers de France.
Alain Spinelli est le président du comité qui appelle à la grève aujourd'hui contre l'écotaxe. Il s'adresse directement à Jean-Marc Ayrault, auquel il a « écrit deux fois », sans obtenir de réponse. « Les entreprises sont au bord de la ruine, cette taxe risque de les achever […] je demande à ce qu’on enlève cette taxe, et qu’on n’en parle plus. » La circulation sur les routes risque d'être particulièrement difficile. La Préfecture de police de Paris conseille aux automobilistes de différer leurs déplacements, de privilégier les transports en commun et pour les poids lourds de contourner les autoroutes impactées par les manifestations.

Les principaux points de blocage constatés

- Sur l’A 7 : gros point de blocage en cours entre Vitrolles et Fos-sur-Mer, l'A55 et dans les deux sens sur la RN 568.

- Sur l'A25, entre Lille et Dunkerque : dès 7h, l’autoroute était fermée dans les deux sens, bloquée par une quinzaine de routiers.

En région parisienne, voici les principales complications à venir dans la matinée :

- Sur l'A15 au niveau de Gennevilliers.

- Sur l'A4 à hauteur de Noisy-le-Grand.

Les principaux points de blocage annoncés

- Sur l'A16 près de Boulogne sur Mer.

- L'axe de liaison entre Lyon et Saint-Etienne sur l'A 47 devrait être coupé à la circulation dans les deux sens de circulation.

Une grève reconductible

Les organisateurs prévoient 26 barrages filtrants (les mêmes que samedi) sans être certains qu'ils soient tous tenus. Ils veulent reconduire leur mouvement jusqu'au retrait de l'écotaxe.
Si le gouvernement ne réagit pas, ils pourraient muscler le jeu et bloquer des plateformes de livraison. Alain Spinelli ne souhaite pas que le mouvement se durcisse davantage, à l'inverse de nombreux petits transporteurs. Les professionnels du transport pourraient manifester toute la semaine. « Le mouvement ne s'arrêtera pas ce soir ». C'est la promesse faite par les transporteurs routiers au gouvernement. 

La rédaction avec P. Rigo