BFMTV

E-cigarette : «Derrière les buralistes, il y a les cigarettiers», dit un vapoteur

La France compte 27 000 buralistes et 1 800 vendeurs de e-cigarettes.

La France compte 27 000 buralistes et 1 800 vendeurs de e-cigarettes. - -

Le tribunal de Commerce de Toulouse a donné raison à un buraliste, estimant que sa corporation devait être la seule à pouvoir vendre des cigarettes électroniques. Les vapoteurs dénoncent un «non sens».

Les buralistes sortent gagnants de la décision de justice rendue ce lundi. Le tribunal de Commerce de Toulouse a en effet donné raison au buraliste de Plaisance-du-Touch : ce dernier invoquait une concurrence déloyale dans le fait de permettre aux commerçants de vendre des cigarettes électroniques. La décision pourrait faire jurisprudence et bouleverser le marché, et mettre une épée de Damoclès au-dessus des 1 800 vendeurs de cigarettes électroniques de France, qui pourraient être amenés à cesser leur activité.
Le vendeur d'e-cigarettes incriminé a immédiatement annoncé qu'il allait faire appel, ce qui suspend l’application de la décision. Il peut donc continuer son activité tout comme des 1 800 collègues de France.

« Défendre ce qui nous revient de droit »

Cyril Geiger, président de la délégation des buralistes du Nord de Paris, considère que « les mots ‘cigarette’ et ‘tabac’ sont liés au monde du tabac, il y a un monopole d'Etat qui est réglementé, et en toute logique, les e cigarettes doivent revenir aux buralistes. » Pour lui, les 27 000 buralistes ont des « contraintes », et il trouve « normal » de défendre « ce qui [nous] revient de droit ».
Un « non sens » pour Sébastien Bouniol, vice-président de l’association indépendante des utilisateurs de cigarettes électroniques (AIDUCE). « J’ai arrêté de fumer depuis un an, je n'ai pas envie d'être soumis à la tentation. Les buralistes ne sont pas le canal privilégié des gens qui vapotent : derrière la corporation des buralistes, il y a les cigarettiers » Un objectif « clair » selon lui, « ne pas faire sortir les gens du tabac, mais les y maintenir. »

|||E-cigarettes : les buralistes doivent-ils avoir le monopole ?

La Rédaction avec T. Chupin