BFMTV

Dropped: pour Hubert Arthaud, la société de production sera "inévitablement condamnée"

Hubert Arthaud, le frère de Florence Arthaud, ce jeudi soir dans BFM Story.

Hubert Arthaud, le frère de Florence Arthaud, ce jeudi soir dans BFM Story. - BFMTV

Le frère de la navigatrice Florence Arthaud, qui a péri dans le double crash d’hélicoptères lors du tournage de l’émission de télé-réalité Dropped en Argentine, a lu le rapport des autorités argentines rendu public ce jeudi. "L’enquête confirme ce qui, pour tout pilote, était une évidence", a-t-il commenté ce jeudi soir sur BFMTV.

Neuf mois après l'accident d'hélicoptère qui a coûté la vie à deux Argentins et huit Français, dont plusieurs grands sportifs, lors du tournage de l'émission d'aventures Dropped, le rapport d'enquête du JIAAC, l'équivalent argentin du Bureau Enquêtes et Analyses (BEA) français, a été rendu public ce jeudi. "L’enquête confirme ce qui, pour tout pilote, était une évidence", a commenté Hubert Arthaud, le frère de Florence Arthaud, lui-même pilote d’hélicoptère, interrogé ce jeudi soir dans BFM Story.

"C'est totalement de la responsabilité" d'ALP

Depuis le crash en Argentine, Hubert Arthaud mène la fronde des familles des dix victimes qui exigent des réponses. Le rapport du JIAAC le renforce dans sa thèse: pour le frère de la navigatrice, il ne fait aucun doute que la société Adventure Line Productions (ALP) a "privilégié la prise d'images par rapport à la sécurité".

"C’est totalement de la responsabilité" d’ALP, a martelé Hubert Arthaud sur BFMTV, "puisque cette société a fait le choix de s’exonérer de frais de location d’hélicoptères et de se faire prêter des hélicoptères qui n’étaient pas appropriés du tout pour cela". "C’est ce que je dis depuis le début et c’est ce que le rapport confirme", a-t-il ajouté. "Ils seront inévitablement condamnés".

"Il faut que cela serve de leçon"

"Pour un budget compris entre 80.000 et 100.000 euros - sachant que ce sont des émissions qui génèrent des marges très importantes - on a mis en danger la vie de dix personnes", a-t-il dénoncé. "Et on a créé des situations accidentogènes, puisque toutes les conditions de sécurité n’ont pas été respectées".

Pourquoi, depuis neuf mois, Hubert Arthaud mène-t-il l'offensive contre ALP? "Il ne faut plus jamais que des personnes qui n’ont pas la compétence se permettent de mettre la vie d’autrui en danger", a-t-il répondu. "Il ne faut plus jamais que cela se passe. Et ma démarche est dans ce sens: ce n’est pas du tout une vengeance ou de la haine, mais il faut que cela serve de leçon".

C. P.