BFMTV

Doit-on faire payer des impôts à tous les Français ?

-

- - -

Un contribuable sur deux ne paie pas d'impôt sur le revenu en France. Le gouvernement travaille à un plan d'économies de 10 milliards d'euros et certains réclament une plus grande justice fiscale en rendant tout le monde imposable, même symboliquement. Qu'en pensez-vous ?

Alors que le gouvernement cherche à réduire les dépenses publiques à hauteur de 10 milliards d'euros dans le prochain budget, certains préconisent d'augmenter parrallèlement les recettes. L'une des pistes fréquemment suggérée est de soumettre à l'impôt sur le revenu l'ensemble des contribuables français, même de manière symbolique. Aujourd'hui, la moitié seulement des actifs s'en acquitte (19.5 millions de Français).

« Nous n'avons plus le sentiment de partager un destin commun »

L'idée est notamment soutenue par la présidente du Parti chrétien démocrate, Christine Boutin. « Nous n'avons plus le sentiment de partager ensemble un destin commun. Je pense que le fait que chacun participe, même si c'est de façon symbolique, à la richesse de l'Etat par l'impôt développera le sentiment d'appartenance. Je pense qu'il faudrait d'ailleurs en profiter pour simplifier le système fiscal, aujourd'hui personne n'y comprend plus rien. Je crois qu'il faut quelque chose de simple, ce que je proposerai du reste pendant la campagne présidentielle ».

« L'argent, il faut le chercher sur les plus hauts revenus »

Mais pour le porte-parole du Parti communiste français, olivier Dartiguolles, l'idée est un « enfumage. Parmi ceux qui ne paient pas d'impôt sur le revenu, il y a des gens qui sont actifs bien sûr, dans le sens où ils ont une activité professionnelle. Mais beaucoup d'entre eux gagnent en dessous de 1.000 euros par mois avec de la précarité, du temps partiel imposé. J'ai le sentiment qu'ils contribuent déjà beaucoup avec la TVA par exemple, sur les produits de première nécessité. L'argent il y en a, mais il va falloir aller le chercher sur les tranches hautes, sur les plus hauts revenus ».

Et vous, qu'en pensez-vous ?