BFMTV

Deux migrants meurent noyés dans deux drames différents

Un jeune afghan est mort après avoir sauté dans le canal Saint-Martin dans la nuit de lundi à mardi.

Deux migrants sont morts noyés dans les canaux parisiens. Dans la nuit de dimanche, c’est le corps d’un migrant en état de décomposition avancé qui a été repêché dans le canal Saint-Denis, à proximité du campement du millénaire. Repéré par un passant, le corps a été transféré à l'institut-médico-légal. Aucun papier d'identité n'a été retrouvé sur la victime qui n'a pu être identifiée.

Dans la nuit de lundi à mardi, un jeune afghan, visiblement alcoolisé, s’est jeté à l’eau quai de Valmy, sur les berges du canal Saint-Martin. Après avoir nagé quelques mètres, il a coulé. Les pompiers ont pu le récupérer mais n’ont pas réussi à la ranimer.

"Proposer des solutions"

Plusieurs associations dénoncent l’immobilisme de l’Etat: "Ces populations sont livrées à elle-même dans le plus grand désarroi et la violence monte. Pour n’importe qui ce serait pareil. Ces populations sont très respectables et la grande majorité des gens se comportent correctement", assure Yann Manzi, directeur de l’association Utopia 56, qui vient en aide aux migrants.

Il y a quelques semaines, la mairie de Paris avait appelé au démantèlement du campement du millénaire au bord du canal Saint-Denis, et au relogement de ses habitants, appelant l’Etat à "proposer des solutions" au plus vite. Mercredi Ian Brossat, adjoint à la mairie chargé du logement a réitéré l'appel sur Twitter après les deux drames.

2.500 réfugiés au campement du millénaire

La maire de Paris Anne Hidalgo a également de nouveau interpellé l'état via Twitter:

"Des vies sont en jeu. L'Etat doit au plus vite mener une opération de mise à l'abri des migrants présents dans ces campements parisiens. C'est un devoir humanitaire. C'est aussi une nécessité d'ordre public. La Ville de Paris est prête à le soutenir dans cette démarche".

Plus de 2.500 réfugiés sont rassemblés dans le campement du millénaire qui a vu le jour courant février

BFM Paris